Entrez dans la plus célèbre académie de San Francisco.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter

Aller en bas 
AuteurMessage
Heaven J. Cambridge

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 18ans.
Favorite Song: Damien Saez - Montée Là-Haut
Relations:

MessageSujet: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Dim 10 Oct - 18:39

« Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. »


Heaven J. Cambridge & Ethan C. Poynter



Aujourd’hui, nous étions le 21 Janvier 2010. Ça fait donc 18ans que j’arpente cette terre. Depuis 1991.
J'aurais tellement voulu dire à ma mère, ce jour-là, qu'elle ne me garde pas, qu'elle me jette comme on jette une poupée souillée par le temps, sans remords, que je risquerais de la faire souffrir, de la gênée dans ses « petites affaires ». Bien sûr, j'en fus incapable, ne savant pas parler ni marcher. En fait, je ne me souviens pas de cette partie de ma vie, mais je suis persuadée que c'était bien, meilleur que ce qu'il allait arriver, plus tard…

Je me levai mollement de mon lit, sans grande motivation. Aujourd’hui je me sentais blasée. Le ciel était d’un gris terne, fatiguant. Une journée ordinaire en fait. La routine. Mais merde faut que j’me bouge ! Je ne vais pas laisser cette putain de routine blasante me bouffer ! En réalité, j’aurais pu être heureuse, en ce 21 Janvier 2010, c’était mon anniversaire. Etre heureuse comme toutes les autres personnes l’auraient été. Mais nan. Moi, chaque année, j’assimilais ce jour à un jour d’emmerdes. Même pas. Un jour ordinaire. Qui me rappelle encore plus que les autres jours que je vieillissais, que j’allais crever. Mais je faisais, comme chaque jour, comme si de rien n’étais, et affichais mon ordinaire sourire hypocrite.
Je m’avançai avec ma démarche de zombie vers la cuisine. Puis me détourna, et me dirigea finalement vers la salle de bain. Je n’avais pas faim. J’avais juste besoin d’une bonne douche, espérant que celle-ci me réveillerait. La salle de bain était littéralement inondée. Merci à Silver qui prenait toujours soin de laisser en état les endroits où elle allait… Je marchais prudemment vers la douche pour ne pas me péter la gueule, et me déshabilla. Je traîna longtemps sous l’eau chaude, qui détendait mes muscles, et me mettait légèrement de meilleure humeur. J’en ressortis une demi heure plus tard. Je m’habillai de façon très ordinaire. Je ne voulais pas me faire remarquée aujourd’hui. Les « Joyeux Anniversaire ! » gueuler dans les couloirs, ce n’était pas mon truc. J’irais sûrement faire un tour dehors alors, pour fuir le monde. Je rentrerais tard dans la soirée. J’étais sûre que Silver m’avait préparé un truc. Une soirée ou autre chose. J’adorais faire la fête, ça c’était clair, mais là, aujourd’hui, je n’étais pas vraiment d’humeur. Comme tout les 21 Janvier en fait.
Débardeur blanc, veste en cuir noir, slim noir, et converses noires. Quant à mes cheveux… L’étape la plus difficile. Qu’est ce que j’allais faire de ma tignasse ? Je me posta devant mon miroir et observa l’erreur de la nature qui s’y reflétait. Comment avais-je pu réussir à entamer une carrière de mannequin avec cette tête ? … C’était le monde à l’envers.
De plus, je détestais ce « métier ». Ça faisait prétentieux, narcissique. Tout le contraire de moi, qui avait plutôt tendance à toujours me dévaloriser. Et puis, en tant que mannequin, on ne sert à rien… Juste à porter des horreurs. Tiré une tête d’enterrement, sourire aux photos, marcher droit, être à demi anorexique… Ce dernier point, je ne pratiquais à merveille. Pas volontairement non. Pas pour le mannequinât, jamais ! Juste parce que je n’avais pas assez de sous. Si Silver le savait, que je me privais de repas, elle m’aurait égorgé, et m’aurait déjà gaver, avec un entonnoir dans la gorge.
Je me décida finalement à les laisser libre, détachés. Case maquillage maintenant. Un truc léger. Un trait de crayon noir, un peu de mascara et… c’est tout. Juste assez pour ne pas avoir l’air d’une revenante. Je restai un instant immobile devant mon miroir, énumérant mes nombreux défauts. Chaque jour un peu plus nombreux. Ahh… Condamnée à finir célibataire, grosse, et moche ! J’ai la poisse. Ça je ne savais depuis que j’étais née. Silver elle, avait tout. La beauté, le charme, la gentillesse, la générosité… Et même, depuis peu, un copain ! Ethan quelque chose. Elle m’avait montrée une photo de lui. C’était un membre d’un groupe, dont j’avais oublié le nom. Grand bien lui fasse ! J’espérais juste que la célébrité ne lui monte pas trop à la tête et qu’il ne veuille pas bientôt aller voir les petites putes en chaleur, les coups d’un soir, à la sortie des concerts… Si jamais il faisait ça, il signait son arrêt de mort ! Personne ne fait du mal à ma meilleure amie. Sur ça, j’étais impitoyable. Une vraie mère poule en fait. Un peu trash la mère poule par contre… Mais bon. Grande gueule, je l’avais toujours été. Et ça, personne n’y pourra rien. Ça sortait tout seul. Mais de toute façon jke préférais une explication bien franche, bien claire, plutôt que de patauger dans le non-dit. Même si ça ne plaisait jamais à tout le monde.
Je me tirai de mes pensées et fila dans le couloir. Une ballade en forêt, ou une ballade au lac ? Ou un tour en ville ?
On verra bien. Mon sens de l’orientation était tellement pourri que je verrais bien où mes jambes m’auront emmenées. Oui, parce que je n’avais pas de voiture… Je rêvais d’en avoir une, mais mon porte monnaie ne le permettait pas. Eh oui, je vous l’avais dis, j’ai la poisse ! Je m’avançai vers la sortie de l’académie, sur le parking. Il était à moitié vide. Etrange…
Je pressa le pas et fila vers la route. Je croisai deux personnes, dont une à qui je faillis rentrer dedans. Puis je me retournai violemment. Le blond ! Je le connaissais !
    - Eh !

Il se retourna. Oui ! C’était le copain de Silver. Qu’est ce qu’il foutait là ? Il étudiait encore ? Je m’avançai vers lui, le dévisageant. Je voulais mettre les choses au clair avec lui…
    - Silver. Tu l’aimes ?

- - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan C. Poynter

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21ans.
Favorite Song: The Offspring - You Gonna So Far Kid
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Dim 10 Oct - 21:09

Le matin… Chose que je déteste plus que tout au monde. Pour moi, le matin rime avec se lever et ça, je déteste encore plus. Encore moins un jour de congé ! Pourtant, Swen ne se gêne pas pour me réveiller à sept heures. Comment il fait lui, d’abord, pour se lever de bonne heure et ne même pas être crevé alors qu’on à fait la fête jusqu’à au moins quatre heures du mat’ ?

- Debout, putain !
- C’est bon… J’arrive.
Lui lançais-je, encore dans les vapes.

Des fois, je me demandais comment il faisait pour me supporter. Avec mon lot de conneries quotidiennes et ma maturité d’enfant d’un an et demi. Mais Swen était toujours là, même après toutes ces années. A chaque fois que je m’écartais du chemin, il était là pour m’aider et me faire avancer droit. Oui, je m’en étais sortis grâce à lui et aujourd’hui, je réalise à quel point j’ai de la chance de l’avoir à mes côtés. Après une énième tentative pour me faire bouger, il tira sur la couverture et ouvrit grand les rideaux.

- Tu fais chier Ethan ! Bouge ton cul de ce lit !

Un soupir plus tard, je me retrouvais dans la salle de bain, le teint pâle. Mais merde, pourquoi il ne comprenait pas que moi j’étais crevé ? Prenant à la vitesse du vent une douche, je ressortais, toujours aussi mort qu’avant.

- C’est pas trop tôt.
- Oh, c’est bon. J’suis mort là.


Swen leva les yeux au ciel. Il me connaissait par cœur et savait comment il fallait me prendre. Le pire c’est qu’il m’avait souvent par cette méthode. En fait, j’ignorais pourquoi il voulait que je me lève si tôt. Surtout aujourd’hui.

- On va où ?
- Je sais pas.
- Swen…

Il sourit. Qu’est ce qu’il pouvait être con, parfois. Tout comme moi d’ailleurs. Swen me guida à l’extérieur, bien que je n’aie toujours aucune idée d’où nous allions à cet instant. Je me contentais de suivre le mouvement, comme un petit chien suit son maître. Après avoir dévalé les escaliers et avoir bien marché dans le froid – merci, Swen-, nous arrivions sur le parking, tranquillement. Comme d’habitude, ce serait Swen qui conduirait. Il ne voulait surement pas prendre le risque de mourir. Alors que nous arrivions sur le parking, où la voiture était soigneusement installée sur sa place attitrée, je faillis buter sur quelqu’un.

- Eh !

Merde, qu’est ce que t’es con Ethan. Maintenant tu t’amuses à rentrer dans les gens. Ahh… La connerie, ça te connais. Je me retournais, prêt à m’excuser… Ou pas. Soudain, la jeune femme s’approchait de moi, d’un air… Pas super sympathique.

- Silver. Tu l’aimes ?

Qu’est ce que Silver venait faire là-de… Je compris pourquoi elle me parlait d’elle. Ce devait être sa meilleure amie là, Hayden. Ou… Hayley. Qu’importe son nom ! J’ouvris de grands yeux ronds, cherchant mes mots.

- Je… Bien sûr que je l’aime. Elle est magnifique.

Pour une fois que je disais quelque chose sans dire un truc qu’il faut pas. Swen lui, s’était figé et me regardait avec son air interrogatif.

- - - - - - - - - - - - - - - - -

[list] Does it feel better than love?
Turn away, Turn away
Close your eyes,
You can run away ♪

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swen K. Lynch
» Meg : Admin Suprême
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans.
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Dim 10 Oct - 21:47


Swen arrivait sur le parking, accompagné de son cher et tendre meilleur ami Ethan qui avait eu beaucoup de peine à se réveiller. Alors qu'ils se dirigeaient vers la voiture, il manquait de buter sur une jeune femme.

- Eh !

Ethan et Swen se retournèrent presque en même temps. La jeune fille se mit à débouler sur lui comme une folle. Une folle... Très mignonne, si les pensées le lui permettait.

- Silver. Tu l’aimes ?

Swen ne comprenait pas pourquoi elle lui parlait de Silver, la nouvelle petite amie d'Ethan. Elle la connaissait ? Enfin, de toute évidence, Ethan lui le savait.

- Je… Bien sûr que je l’aime. Elle est magnifique.

Il sourit. C'était bien, s'il était heureux. Après tout, il fallait bien que cela arrive un jour, non ? Swen reposait ses yeux sur la jeune fille. Il la détaillait du regard. Bon sang... Elle était belle. Bien qu'elle ressemblait plus à une pile électrique à cet instant. Mais, Swen aimait les filles avec du caractère. Qui avait-il de mal à cela ? Bon, n'empêche qu'elle ne lui avait même pas adresser un regard, pour l'instant.

(Court, comme prévu. Puisque ce n'est qu'une inscrust MDR)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven J. Cambridge

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 18ans.
Favorite Song: Damien Saez - Montée Là-Haut
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Dim 10 Oct - 21:49

    - Je… Bien sûr que je l’aime. Elle est magnifique.

    - Je te demande si tu l’aimes, je te parle d’amour. Et toi tu me dis qu'elle est belle ? Belle ? Moi quand je te parle de beauté, je ne te parles pas de son joli petit cul moulé dans un jeans Levis ; ni de ses lèvres pulpeuses, ni de ses grands yeux pétillants. Putain, je ne parle pas de ça. Moi ce que je voulais que tu me dises c'est que tu l’aimes, que tu aimes tout d’elle, ses défauts, même les pires. Le goût de ses larmes quand rien ne va plus. L'odeur de ses cheveux quand tu l'embrasses dans le cou. Ses tâches de rousseurs quand l’été pointe le bout de son nez. Et quand j’évoque le mot amour, s'il te plait, ne l’associe pas au sexe. Parce que tu vois, savoir combien de fois tu te la tape tous les jours, moi, je m'en fou. Merde, il y a des mots pour parler d’elle. Pas des mots en tocs ! Pas des mots qui soient faux, que tu ne penses pas ! Pas l’un de ses mots ringards que tu ais entendu dans un film. Pas comme ça. Parfois il n' y a pas de mots. Juste des regards. Des gestes, encore des regards, puis un sourire, qui dure, qui dure. Qui dure parce que tu as ta main posée sur sa peau brûlante. Parce que dans sa poche tu as caché furtivement un petit gribouillis avec inscrit « Je t’aime » quand sa tête était tournée. Parce que les jours passent trop vite quand elle est là et que tu ne veux plus la quitter. Que tu ne peux plus lâcher sa main. Et que tu lui dis que sans elle, chaque minute est inutile. Parce que tout ne va jamais bien. Que ses yeux brillent, pleurent lors d'une dispute, qu'elle te lance au visage les pires injures. Des cris de haine, alors pardonne la. Recommence à zéro. Et dis lui - Crie le - je t’aime. L’amour c'est ça. Ce n’est pas un jeu, pas de la merde. C'est dangereux. Tu vois, moi, c'est de ça dont je te parle. Alors, reprends tout à zéro, et réponds moi, dis moi que tu l’aimes comme ça… Parce que je te jure que si un jour tu lui brises le cœur, je te brise la nuque !


Et bam ! Ouah… Je ne m’aurais jamais cru capable de dire des choses pareilles… Mais c’était exactement ce que je pensais. Chaque phrase, chaque mots, je le pensais jusqu’au font de moi-même. Je ne l’avais pas quitté des yeux pendant tout, pointant un doigt accusateur sur son torse. Je devais lui faire peur. Une furie qu’il ne connaît pas qui vient l’agresser en plein milieu d’un parking. De toute façon je n’allais pas sortir un vulgaire « Sinon, moi c’est Heaven, enchanté ! » après l’avoir engueuler. Et puis, il se passerait bien de mon nom. Je le reverrais sûrement, ça c’est clair, mais s’il avait envie de savoir quelque chose sur moi, il n’avait qu’à me le demander. Ou alors Silver lui avait déjà parlé de moi ? Non, j’en doutais fort. Elle n’allait pas se mettre à parler de sa meilleure amie à son copain. Pas Silver. Ou peut-être que si, finalement. Je n’avais jamais pu la cernée. Malgré tout mes efforts. C’était peut-être pour ça que je l’aimais. Complètement imprévisible. Quand tu crois réussir à la cernée, elle te file entre les doigts, et te montre l’exact contraire de ce que tu croyais. Une torture. Une torture terriblement excitante. Un véritable trésor cette fille. Une fille en or. C’était pour ça que je ne voulais pas qu’elle ait le cœur brisé. Surtout pas par un crétin comme avait l’air de l’être ce « Ethan ». « Elle est magnifique ». Non, elle est bien plus que ça. Et que vient faire le physique là dedans, hein, crétin ? L’amour, c’est l’intérieur. Ce n’est pas physique. Ne redis plus jamais ça.
Mes yeux se détachèrent du visage surpris d’Ethan pour aller se poser sur le visage de la personne qui l’accompagnait. Je venais tout juste de remarquer sa présence. Et là… Ce fût comme dans un film. Je perdis tous mes moyens. Tout un coup, on n’entend plus rien. Tout ce qui se passe autour n’existe plus. Seul la personne devant vous existe. C’est devenu le centre du monde. Vous êtes figés. Vous ne pensez plus à rien, vous êtes vidés de toute pensée censée. Vous avez sûrement l’air con à dévisager l’autre personne ainsi, mais peu vous importe. Vous désirez plus que tout continuer à détailler ce visage. Ces cheveux d’un noir de jais, ces yeux verts, magnifique, ses lèvres rosées… Putain…

- - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan C. Poynter

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21ans.
Favorite Song: The Offspring - You Gonna So Far Kid
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Dim 10 Oct - 22:36

La fille devant-moi ce mit à parler. Un long monologue qui dura au moins dix minutes. Pas de doute, c’était bien la meilleure amie de Silver. Merde, si j’avais su que ça allait se passer ainsi je… Non, Ethan, ne dit pas de connerie. Tu n’aurais pas pu ne pas sortir avec elle. D’ailleurs, je me demanderai toujours comment elle avait pu s’intéresser une seconde à moi. Moi, le sombre crétin qui enchaîne connerie sur connerie. Là, je m’en prenais plein la gueule, mais tant pis. Elle voulait surement la protéger. Et là-dessus, je ne pouvais pas dire grand-chose. Surtout qu’il y avait de quoi vouloir la protéger. Mais, jamais je ne pourrais la faire souffrir. Surtout après ce que je venais d’entendre. « Parce que je te jure que si un jour tu lui brises le cœur, je te brise la nuque ! ». Il valait mieux que je reste tranquille, dans ce cas. Silver m’avais vaguement parlé d’elle, au point que je n’aie pas retenu son nom. Peut-être avait-elle préféré que je le découvre par moi-même ? Eh bien, elle n’avait pas raté son coup.

- Je l’aime, oui. Je ne dis pas sa dans le vide et surtout pas pour rien. Je peux pas faire semblant de l’aimer, ce serait dégueulasse. Elle ne le mériterait pas. D’ailleurs, elle ne mérite pas quelqu’un comme moi. Mais oui, je l’aime. Et j’ai pas peur d’aller le crier sur les toits. J’aime la moindre chose chez elle, ses défauts comme ses qualités. Son intérieur comme son extérieur. Tout en elle me plait vraiment.

Ouah… Pour une fois que j’alignais pas connerie sur connerie dans une seule phrase. Et qu’en plus, je la disais d’un coup. Je devais vraiment être gâteux. Bon à foutre à l’asile. Je me retournais vers Swen, qui lui… Semblait avoir comme un coup de foudre. Oulà, ça devient grave, je l’ai contaminé. Il va perdre la tête, surtout avec une folle pareille. Oups, si Silver le sait, elle me tue. Bon, Ethan, tu te concentre. Essaie de paraître gentil, de faire bonne impression, ce serait la moindre des choses. Bon, ça risque d’être difficile, parce que je suis pas du genre à faire toujours bonne impression. Surtout chez les filles. C’est ça qui m’a le plus étonné chez Silver. D’habitude, ce ne sont que des coups d’un soir, après un concert. Mais elle, c’est différent. Et d’ailleurs, c’était bizarre. Je savais qu’elle, elle ne m’aimait pas parce que j’avais un titre. Elle n’était pas comme ça. La jeune fille venait de détacher son regard du mien, pour regarder Swen. Elle semblait absorbée par sa contemplation. Oh mon dieu, dans quoi je suis tombé encore ? Je venais de m’en prendre plein dans la gueule et le seul truc qu’ils trouvent à faire c’est de se regarder dans les yeux. Allez-y, pendant que vous y êtes baisé devant-moi, au moins, ça me fera un peu d’animation.
Ta gueule Ethan, t’es lourd.

- - - - - - - - - - - - - - - - -

[list] Does it feel better than love?
Turn away, Turn away
Close your eyes,
You can run away ♪

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swen K. Lynch
» Meg : Admin Suprême
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans.
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Dim 10 Oct - 23:01

Ce que venait de dire la jeune femme en disant très long sur son caractère. Et Swen ne put s'empêcher de rire en écoutant son discours. Apparemment, ce devait être la meilleure amie de Silver, qui voulait à tout prix la protéger. Et, le fait qu'Ethan s'en prenne plein la gueule par un petit bout de femme comme celle-là ne pouvait être qu'extrêmement drôle. Swen n'aurait pas pu d'écrire l'effet qu'il avait à cet instant là, lorsqu'elle avait baissé les yeux sur lui et que leurs regards s'étaient croisés. Il se perdait dans ses yeux. Il parvenait presque à nager dedans. Soudain, il réalisait que tout en elle parvenait à l'attiré. Ses lèvres étaient parfaites et pulpeuses, ses cheveux bruns flottaient agréablement au gré du vent, tombant en cascade sur ses fines épaules. Elle était grande, mince. Et son caractère semblait être fort, très fort. Et cela lui plaisait énormément. C'était son genre de fille, l'idéal au féminin qu'il ne trouvait nulle part. Une chance, en plus; c'était la meilleure de Silver, et il verrait... Souvent. Puisqu'elle était tout le temps avec Ethan et que celui-ci était tout le temps avec lui. Il entrouvrit la bouche puis la referma, se contentant de lui lancer un petit sourire. Ethan se retournait, l'air agacé. Mais, plus rien n'existait autour de lui, il était comme seul avec elle. Tout s'était dématérialisé pour ne laisser apparaître que leurs deux silhouettes. Ouah, qu'est ce qui lui prenait, d'un coup ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven J. Cambridge

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 18ans.
Favorite Song: Damien Saez - Montée Là-Haut
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Lun 11 Oct - 13:32

C’était à peine si je l’avais entendu parler…
    - Je l’aime, oui. Je ne dis pas sa dans le vide et surtout pas pour rien. Je peux pas faire semblant de l’aimer, ce serait dégueulasse. Elle ne le mériterait pas. D’ailleurs, elle ne mérite pas quelqu’un comme moi. Mais oui, je l’aime. Et j’ai pas peur d’aller le crier sur les toits. J’aime la moindre chose chez elle, ses défauts comme ses qualités. Son intérieur comme son extérieur. Tout en elle me plait vraiment.

    - Elle ne te mérite pas ?! Je repris petit à petit mes esprits, reportant mon regard sur Ethan. Personne ne mérite personne. Ce n’est qu’à partir du moment où deux personnes s’aiment, aussi fort l’une que l’autre, qu’on peut dire qu’elles se méritent, oui.

J’avais peur de reposer mes yeux sur Lui. Peur de ne plus pouvoir m’extraire à nouveau du vert de ses yeux. Je détestais cette sensation. Ne plus avoir le contrôle de son corps, putain… Perde le contrôle c’était la dernière chose que je voudrais qu’il m’arrive. Ne plus avoir le contrôle de mes mouvements, pour moi c’était impensable. J’avais besoin de ça. Mais là, lui, il me l’enlevait. Putain, et j’avais tellement envie de reposer mes yeux sur lui, détailler encore ce visage. C’était encore plus fort que l’envie de nicotine, plus fort que l’envie de la drogue, que… Merde. J’ai craqué.
Il m’adressa un mince sourire. Un tout petit. Mais ravageur… Bordel, Heaven, reprends le contrôle, le laisse pas t’obséder comme ça ! Si Silver était là… Ah, je ne sais même pas ce qu’elle aurait fait ! Déjà elle m’aurait bien passer un savon pour avoir gueuler ainsi sur son chéri d’amour, et elle se serait bien foutue de moi en me voyant dévoré des yeux le pote de son Ethan chéri. Dont je ne connaissais même pas le nom…
    - Heaven. Silver vous a peut-être parlé de moi…

Me présentais-je. Finalement, c’était la moindre des choses. Après l’avoir engueuler comme une sous-merde, c’était vraiment, vraiment, la moindre des choses d’au moins dire son prénom.
Rassemblant toutes mes forces, je posai mon regard sur Ethan. J’étais grillée ? J’avais l’irrésistible envie d’éviter leurs regards. A tout les deux. Me plongée dans la contemplation de mes chaussures. Mais je devais le regarder, bien en face. Sinon, ce serais perdre toute la crédibilité jusque là ramassée…

- - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan C. Poynter

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21ans.
Favorite Song: The Offspring - You Gonna So Far Kid
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Lun 11 Oct - 15:10

- Elle ne te mérite pas ?! Personne ne mérite personne. Ce n’est qu’à partir du moment où deux personnes s’aiment, aussi fort l’une que l’autre, qu’on peut dire qu’elles se méritent, oui.


Oh mon dieu. Je suis tombé où, encore ? Dans la pire merde qui soit, oui. De plus, Swen semblait hilare de me voir faire passer un savon par une fille. Bon, c’est louper pour faire bonne impression. De toute façon, c’était chier d’avance, mais bon, à ce point, sa faisait mal. Très mal. Et ils avaient quoi, ces deux à se regarder dans le blanc des yeux ? Swen, je t’interdis d’aimer cette fille. C’est un monstre !... Bon OK, j’abuse. Mais je n’en pense pas moins. Je me retournai soudain vers Swen, et lui lança un regard à moitié suppliant, essayant de ne pas trop passer pour un gros con.

- Swen, putain ! Tu pourrais arrêter de rire, cinq minutes ?

Celui-ci soupirait. Bon, il à l’habitude, il ne m’en voudra pas. Enfin, il à plutôt intérêt.

- Heaven. Silver vous a peut-être parlé de moi…

Heaven, c’était sa, son nom ? Moi qui penchait plus pour Hayley ou Hayden, un truc qui commence par un H quoi. J’hochais la tête, essayant de ne pas perdre le peu de crédibilité qui me restait.

- Très vaguement oui… Sinon, moi c’est Ethan.

Qu’est ce que tu peux être gland, par moment ! Bien sur qu’elle devait déjà le savoir. Ce n’était pas faux d’essayer de paraître un minimum poli, mais là… C’est du suicide. Ethan, arrête de divaguer, on s’en tape ! Swen semblait avoir calmé son rire. D’ailleurs, il avait les bras croisés sur son torse. Oula… J’espère qu’il ne m’en veut pas. C’est pas le moment de se disputer avec lui. Même si on se dispute très rarement. Ca nous arrive, de temps en temps. Un avis qui diffère, un truc qui ne va pas, une parole de travers… Mais là, il ne se serait pas gêner pour me refoutre à ma place si c’était le cas. C’est bien pour ça que c’est mon meilleur ami. Franc, cynique, grincheux, casse pied, mais je l’aime comme il est. « Heaven » semblait être tombée sous son charme. Oui, je suis peut-être à 80% du temps bourré, mais j’ai de très bons yeux ! N’empêche que Swen à tout pour plaire lui aussi. Il est talentueux, beaux, gentil, un peu chiant aussi, mais on s’y fait vite. Je me passai une même derrière la nuque, essayant d’être un peu décontracter.

- Enfin… Tu dois déjà le savoir.

Tu t’enfonces, tu t’enfonces ! Ne te laisse pas avoir Ethan. Soit toi-même !
Plus facile à dire qu’à faire, avec une bourrique comme celle là en face. Elle n’hésiterait même pas à m’en coller une si ya un truc qui la contrariait. Vaut mieux que je reste à carreau, hein. Faut pas faire de connerie. Voilà, tu bouges plus, tu restes planté là, en essayant de ne pas paraître trop coincé du cul si possible. Non parce que, c’est pas mon genre. Bon, ta gueule !

- - - - - - - - - - - - - - - - -

[list] Does it feel better than love?
Turn away, Turn away
Close your eyes,
You can run away ♪

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swen K. Lynch
» Meg : Admin Suprême
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans.
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Lun 11 Oct - 15:13

Swen restait là, sans bouger. Enfin, il essayait. Parce que son rire ne parvenait pas du tout à se calmer. C’était tellement drôle de voir Ethan si vulnérable devant elle. Il se retourna soudain vers lui, et lui lançait un regard qui en disait long.

- Swen, putain ! Tu pourrais arrêter de rire, cinq minutes ?

Il soupira, justement.

- Je ris si je veux, Ethan. Ca s’appelle la liberté d’expression. Tu connais ?

Non, il ne faut pas se méprendre. Il ne l’enfonçait pas. En fait, c’était sortit tout seul, sans contrôle. A force de devoir le refoutre dans le droit chemin c’était devenue une habitude. Lorsque la jeune fille dit son nom, cela sonnait comme une querelle d’ange aux oreilles de Swen. Heaven. C’était tellement joli… Et original. Ca pourrait presque faire le titre d’une chanson. En tout cas, la seule chose sur et certaine, c’était que Silver et Heaven semblaient être complémentaire, et se ressemblait énormément sur beaucoup de chose. Et oui, il avait pu le constaté en très peu de temps. Swen appréciait bien Silver. Elle était calme, déterminé et ne faisait pas trop de bruit. Elle était très discrète. Mais de toute façon, discrète ou pas, Swen aurait de toute façon été obligé de la supporté. Bien que là, non, elle était sympa. Swen n’arrivait plus à décoller son sourire de la bouche. Putain, il allait surement la revoir en plus. C’était… Cool. Bien plus que cela même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven J. Cambridge

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 18ans.
Favorite Song: Damien Saez - Montée Là-Haut
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Lun 11 Oct - 16:10

    - Swen, putain ! Tu pourrais arrêter de rire, cinq minutes ?

Swen… J’aimais beaucoup son nom…
    - Je ris si je veux, Ethan. Ca s’appelle la liberté d’expression. Tu connais ?

Ah ! Un ange tombé du ciel ! C’est clair qu’à sa place, je ne me serais pas laissée faire, je l’aurais envoyé chier pareillement. Quoi que, peut-être un peu plus. J’eus un sourire en coin, en les voyant se dévisager. Ethan devait bouiller. Se faire deux fois engueuler en deux minutes même pas, ça doit faire mal. Cependant, il ne répondit rien. Holala, il ne faudrait pas qu’il se laisse marcher sur les pieds… Je voulais un copain fort, et qui n’a pas froid aux yeux pour Silver. Un qui puisse la protéger quoi qu’il arrive. Comme il l’avait le soir où il l’a rencontré… Ah si j’avais ce « Matt » devant moi, je lui ferais manger la poussière ! Enfoiré ! Abuser d’une fille de la sorte, c’était… Monstrueux. Sale. Dégueulasse. Lâche ! Une fille qui ne pouvait même pas se défendre… Putain. Stop. Ça, ça me rappelait trop de mauvais souvenirs. Tout les clients de la prostituée que j’avais en guise de mère qui venait me voir, sourire aux lèvres, avec leurs mains sales, et ma mère –non, ma génitrice- qui ne me regardait à peine, trop occupée à compter ses précieux dollars, qui lui serviront à acheter de la drogue… Cette drogue, j’y avais déjà touché. Plein de fois. Parfois volontairement, pour goûter. Parfois, c’était elle qui m’en donnait, sans que je sache, dans un verre, avant de m’enfermer avec ces hommes. Ces bêtes. Putain, ça y est, rien que ces souvenirs me donnent la nausée…
    - Très vaguement oui… Sinon, moi c’est Ethan. Enfin… Tu dois déjà le savoir.

Je reportai mes yeux sur lui. Ces souvenirs m’avaient achevés. De simples souvenirs. Que je croyais enfouis dans ma mémoire, à jamais. Putain… Je me sentais mal là. Pire, je me sentais faible. Ce mot, c’était presque une insulte pour moi. J’avais résisté à tout. J’avais vécu à la rue dès l’âge de 15ans, fait des choses qu’une fille normale de mon âge n’aurait jamais pu faire, pas manger pendant des jours et des jours… Et un simple souvenir me donnait la nausée ? Ha, quelle ironie… Je n’étais pas faible non…
    - Oui… Répondis-je avec un mince sourire. Elle m’a tellement parlé de toi… Avant même de te rencontrer.

Le pauvre, il devait être perdu… Il y a deux secondes j’étais à moitié en train de l’engueuler, et là c’était comme si je lui disais « Je te donne ma bénédiction ! » … Enfin, c’était ça. Je n’avais rien contre Ethan, au contraire. C’est juste que j’avais tellement peur qu’il la fasse souffrir, que j’en oubliais les bonnes manières… Elle était si vulnérable, elle. Un rien pouvait la briser, même si elle ne l’avouerait jamais. Elle voulait donner une image forte d’elle, mais ce n’était pas le cas. Alors, moi, j’étais là pour la protégée. Pas toujours de la bonne façon…
    - Je suis désolée. Désolée de quoi ? Il n’allait rien comprendre. Bon… Je ne vais pas vous retenir encore plus longtemps.

Lançais-je faiblement, avec un mince sourire. Ouah… Voilà que le vertige me prend… A cause de ce pauvre souvenir ? C’est bon Heaven, c’était y’a longtemps ! Ah non… C’était parce que ça faisait 4jours que je n’avais pas manger… Mais ce n’est pas la première fois, pourquoi mon corps réagissait ainsi ? Emmerdeur va !
J’espérais qu’ils n’aient rien remarqué, que je ne sois pas trop pâle… De toute façon, pâle, je l’ai toujours été.

- - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan C. Poynter

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21ans.
Favorite Song: The Offspring - You Gonna So Far Kid
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Lun 11 Oct - 16:57

- Je ris si je veux, Ethan. Ca s’appelle la liberté d’expression. Tu connais ?

Je poussais une légère grimace. Voilà que maintenant, il s’y mettait ! Bref, il ne fallait pas que je rentre là-dedans. Tu n’as rien entendu, Ethan. Tu es sourd… Ca te passe au travers. Bon d’accord, je bouillais de l’intérieur.

- Oui… Elle m’a tellement parlé de toi… Avant même de te rencontrer.
- Ah bon ?

Ah bon ? Alors ça, c’était une nouvelle. Bon, d’accord, je savais que Silver admirait le groupe avant notre rencontre mais à ce point… Ouah, c’est cool. D’ailleurs, même maintenant, je me demandais toujours comment j’avais fais pour Silver… Je n’avais rien d’extraordinaire. A part peut-être que je faisais partit de Green Day ? Qui sait, les filles c’était bizarre des fois. Même tout le temps, pour ainsi dire.


- Je suis désolée. Bon… Je ne vais pas vous retenir encore plus longtemps.

Désolée ? Ouah, je ne m’attendais pas à sa. Moi qui la prenais pour un monstre… Je m’étais peut-être trompé, après tout. En attendant, on allait enfin être débarrassé. Et je pourrais dire à Swen ses quatre vérités… Non, en fait, c’est pas vrai. Il m’avait simplement remit à ma place, comme d’habitude. Heaven ne semblait pas tout à fait dans son assiette à l’instant. Mais bon, je ne relevais pas. J’allais commencer à m’éloigner lorsque Swen me stoppa net dans mon élan. Je me retournais. Monsieur n’avait pas bougé. Non… Ne me dit pas qu’il était en flash sur elle ?! Non, ne me fait pas sa, Swen ! Ne me trahis pas… Laisse-moi ma paix, je t’en supplie. La ferme.

J’arquai un sourcil, me demandant ce qu’il était en train de préparer intérieurement. Je me méfiais de lui dans ces moments ou il laissait un long silence. Toujours les bras croisés, il se remit à sourire. Le pire qu’il pouvait dire c’était « Non, on n’a rien à faire, reste avec nous ! ». Ce serait… Le pire, du pire. Il voulait que je me fasse repasser un savon par la meilleure amie ultra protectrice de Silver. Des fois, je me demandais pourquoi j’en étais venu à sortir avec elle… Non, ne dit pas de conneries, crétin.

- - - - - - - - - - - - - - - - -

[list] Does it feel better than love?
Turn away, Turn away
Close your eyes,
You can run away ♪

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swen K. Lynch
» Meg : Admin Suprême
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans.
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Lun 11 Oct - 17:04

Swen restait là, à écouté, observé et surtout regarder. Il se disait maintenant que ses yeux étaient vraiment un outil indispensable à sa survie. Ethan semblait piqué à vif par sa remarque. D’ailleurs, ils se dévisageaient. Puis, Swen sourit, pour faire passer plus facilement la chose.

- Oui… Elle m’a tellement parlé de toi… Avant même de te rencontrer.
- Ah bon ?

Au moins, cela prouvait que Silver était sincère. Et ça, c’était la chose la plus importante. Surtout que Swen n’avait pas très envie de ramasser Ethan avec une petite cuillère.

- Je suis désolée. Bon… Je ne vais pas vous retenir encore plus longtemps.

Il sortit immédiatement de ses pensées. Ah non… Il voulait la connaître un peu plus, elle ne pouvait pas les laissés. Soudain, il eu une idée. Brillante, mais qui n’allait pas plaire à Ethan. Mais tant pis.

- Oh, mais non. On n’est pas pressée, en réalité on n’a rien à faire.

Il marquait une pause, pour sourire.

- J’ai une idée. Ethan, tu n’as qu’à appeler Silver, on va la chercher et on va se manger un truc tout les quatre en ville. Vous en pensez quoi ?

En fait, là, il s’adressait à Heaven. Parce qu’Ethan, il n’avait pas intérêt à refuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven J. Cambridge

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 18ans.
Favorite Song: Damien Saez - Montée Là-Haut
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Lun 11 Oct - 17:25

    - Ah bon ?

Je ne relevais pas cette remarque… Ben bien sûr ! S’il la connaissait un minimum, il aurait remarqué son enthousiasme débordant ! « Haa je vais voir Green Day, je vais voir Green Day ! Le guitariste, Ethan, il est trop beauuu ! ». Une vraie groupie ! Alors, bien sûr qu’à force, je les connaissais aussi bien qu’elle. Et à force d’entendre leurs musiques à longueur de journée, j’ai fini par aimer. Surtout la voix du chanteur en fait. C’est ce qui m’a marqué. Mais… Le chanteur… C’était Swen !
    - Oh, mais non. On n’est pas pressé, en réalité on n’a rien à faire.

Il sourit. De son sourire ravageur, qui, une fois de plus, me figea sur place. Pourquoi je n’avais pas fais le lien ? Sa voix… Bien sûr que c’était lui le chanteur. Merde, merde, merde ! Pourquoi je l’ai regardé ?! Putain, ces yeux…
    - J’ai une idée. Ethan, tu n’as qu’à appeler Silver, on va la chercher et on va se manger un truc tout les quatre en ville. Vous en pensez quoi ?

« Manger un truc » Oh non… Je n’ai pas faim ! Même si mon estomac me dit le contraire, je n’avais aucune envie de manger… Pour moi, manger, c’était synonyme d’argents gaspiller… Enfin, eux, ils pouvaient se le permettre. J’imagine.
Ethan hocha la tête, l’air pas très enthousiaste. Merde, je lui avais fais peur… S’il en touchait un mot à Silver, j’étais cuite. Morte. Enterrée !
Bien que je n’étais pas très enthousiaste à l’idée d’aller manger un truc, je lui souris.
    - Oui, pourquoi pas.

Ethan sortis son téléphone de sa poche, et composa le numéro de Silver. Ce numéro, je pouvais le faire les yeux fermés, tellement je l’avais composé. « Silver ? C’est Ethan. ». Il s’éloigna. Me laissant seule avec… Swen. Merde, merde, merde ! Regarde tes chaussures ! Houla… Pourquoi je ne me suis pas fringuée autrement moi… Oh non ! Si Silver venait… Elle allait crier sous tous les toits que c’était mon anniversaire aujourd’hui ! Je sortis mon portable de ma poche, vitesse éclair, et lui envoya rapidement un message, qu’elle recevrait quand elle aurait raccroché avec son chéri d’amour… Reste à espérer qu’elle n’était pas déjà en train de lui dire ça…

« Si tu dis qu’aujourd’hui c’est mon anniv, tu es morte ! »

Voilà. Clair, net, précis.
… Quelle glande. Emmerdeuse comme elle l’était, elle allait sûrement arriver tout sourire, et crier encore plus fort quel jour exceptionnel nous étions aujourd’hui… J’étais cuite de chez cuite !
Je levai les yeux vers Swen. Bordel, ce qu’il était beau ! Oui, mais, ma pauvre Heaven, vu comment tu a passer un savon à son pote, il va avoir peur de toi, lui aussi. Voilà ce que ça fait d’être trop protectrice. La prochaine fois, tu t’occupera des tes affaires.
Ah non ! Silver, c’était mes affaires aussi !

- - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan C. Poynter

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21ans.
Favorite Song: The Offspring - You Gonna So Far Kid
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Lun 11 Oct - 17:56

- Oh, mais non. On n’est pas pressé, en réalité on n’a rien à faire.

Il se mit soudain à sourire, tandis que mon esprit commençait à capter ce qu’il allait faire…

- J’ai une idée. Ethan, tu n’as qu’à appeler Silver, on va la chercher et on va se manger un truc tout les quatre en ville. Vous en pensez quoi ?
- Oui, pourquoi pas.

Voilà, je m’y attendais. Bon, tant pis, on va faire un effort. Dis-toi que tu le fais pour Silver… Et Swen, apparemment. Je me contentais d’hocher la tête, essayant d’être un minimum content. Mais… C’était dur. Au fond, elle devait surement être sympa, suffisait juste de la connaître un peu mieux. Je pris mon téléphone portable, coincé dans ma poche et composa le numéro de Silver. Celle-ci décrocha dès la deuxième sonnerie. « Silver ? C’est Ethan. » A ces mots, je m’éloignais. Ils n’avaient pas besoin de m’entendre parler avec elle. Silver me gratifia de son discours comme quoi elle était super contente que je rencontre enfin Heaven et, comme quoi aussi elle était partante de venir avec nous. Qu’ils allaient passés un super moment, etc. C’est pas tout mais moi, tout ça, c’est pas ma tasse de thé. M’enfin, elle semblait contente donc, je ne préférais rien dire. Parce que, même si j’osais dire un mot de travers sur Heaven, elle m’enverrait immédiatement sur les roses. Ca, je n’en doutais pas une seconde. Silver et Heaven c’était un peu comme Swen et Ethan. Sa sonnait pareil. On se protège les uns les autres parce que l’amitié, la vrai, c’est ça. Je revins quelques minutes plus tard, regardant Swen & Heaven tour à tour.

- Voilà. Bon, elle est d’accord. Et, c’est inutile de venir la chercher, elle arrive d’ici cinq minutes à tout cassé.


Enfin, ça c’était ce qu’elle disait. Au téléphone, elle m’avait dit qu’elle était sur le campus, à la bibliothèque ou… Une connerie du genre. Un truc en rapport avec les études en tout cas. Je rangeais mon portable dans ma poche en baillant. Encore une fois, c’était de la faute à Swen tout ça ! J’étais crevé, et la seule chose intéressante qu’il avait trouvé à faire c’était de me réveiller… A 7h30 ! Des fois, Swen abuse, vraiment. Et là, Monsieur avait flashé sur la meilleure amie de Silver. Et qu’il ne dise pas le contraire, ça se voyait, et de loin. Avec son sourire charmeur posé sur son visage, et ses yeux verts qui pétillaient fièrement. Là, je venais de le choppé alors qu’il ne s’en rendait même pas compte. Tu es cuit, Swen ! Je te tiens, ah, ah !... Ethan, t’es lourd.

- - - - - - - - - - - - - - - - -

[list] Does it feel better than love?
Turn away, Turn away
Close your eyes,
You can run away ♪

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swen K. Lynch
» Meg : Admin Suprême
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans.
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Lun 11 Oct - 18:20

Enlever lui ce sourire des lèvres, s’il-vous-plaît ! Il était tellement… Ridicule, comme ça. Heaven releva ses yeux vers lui et se mit à lui sourire… Ouah.

- Oui, pourquoi pas.

Qu’est ce qu’il avait des idées brillantes, des fois ! Le temps qu’Ethan s’éloigne pour téléphoner à sa Silver, Heaven se concentra sur son portable. Lorsqu’elle fut enfin libre, il s’avançait alors près d’elle.

- Au fait, moi c’est Swen.

Là sur le coup, il paraissait un peu con… Mais tant pis. Elle devait déjà le savoir de toute façon, grâce à Silver. Swen sourit de nouveau à Heaven, la regardant dans les yeux… Merde, elle était vraiment jolie. Ethan revint peu de temps après, essayant de paraître plus joyeux.

- Voilà. Bon, elle est d’accord. Et, c’est inutile de venir la chercher, elle arrive d’ici cinq minutes à tout cassé.

Swen hochait la tête. Puis, il détachait ses yeux d’Heaven pour atterrir sur Ethan puis, de nouveau sur la jeune femme.

- Et… C’est nous qui offrons. Parce que, me semble qu’on est devenu un peu radin, en ce moment.

Bien sur, c’était une espèce de blague. A sa façon, bien entendu.

- - - - - - - - - - - - - - - - -
[list]
So am I, still waiting.
For this world to stop hating.
Can't find a good reason.
Can't find hope to believe in.
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven J. Cambridge

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 18ans.
Favorite Song: Damien Saez - Montée Là-Haut
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Lun 11 Oct - 19:58

    - Au fait, moi c’est Swen.
    - Je sais. Elle m’a souvent parlé de toi aussi. Tant de fois que c’est presque comme si je te connaissais déjà.

Lançais-je avec un sourire. Ça, c’était clair. Je connaissais même sa ville d’origine, son âge… Mais pourquoi avait-elle eu besoin de savoir tant de choses sur eux ? Surtout qu’à ce moment là elle ne savait pas le moins du monde qu’elle allait faire ami-ami avec eux…
Ethan revint quelques minutes après. Un peu trop vite. J’aurais aimé rester encore un peu seule avec lui…
    - Voilà. Bon, elle est d’accord. Et, c’est inutile de venir la chercher, elle arrive d’ici cinq minutes à tout casser.

Deux minutes oui ! Je la voyais d’ici courir partout dans la colloc’, foutre tout ses fringues partout pour chercher le pantalon, le t-shirt, se faire toute belle pour son chéri… Silver quoi. De toute façon, elle reste magnifique même un lendemain de cuite ! Tandis que moi, dans ces conditions… Je ressemble à une revenante, en pire ! Une horreur.
    - Et… C’est nous qui offrons. Parce que, me semble qu’on est devenu un peu radin, en ce moment.

J’eus un petit rire. De toute façon, je ne pense pas que j’allais manger. Je n’avais vraiment, vraiment pas faim. Pas l’envie de manger plutôt. Je ne me sentais pas très bien. Et je risquais de rendre tout ce que j’avalais…
Plusieurs minutes passèrent, j’avais complètement décroché du fil de la conversation, plongée dans la contemplation de Swen, jusqu’à ce que…
    - JOYEUX ANNIVERSAIIIIIIIRE !
    - NAAAAAAN !

Je me retournais violemment, en hurlant. Silver s’avançait joyeusement vers nous. Je me mis à courir, et bondis sur elle. Elle explosa de rire, et je fis mine de l’étrangler, criant des injures et des « Je te déteste ! ». On était tombées à terre, moi sur elle, toujours en train d’essayer de l’étrangler. Lorsqu’on se fut calmées –plusieurs minutes après quand même- je me relevais. Là Ethan et Swen nous regardaient comme… Comme si on s’était échappées de l’asile. Eh bien il faudrait qu’ils s’habituent ! Avec Silver, j’étais une toute autre personne ! Non. J'étais moi-même.

- - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan C. Poynter

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21ans.
Favorite Song: The Offspring - You Gonna So Far Kid
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Mar 12 Oct - 11:46

Lorsque ma conversation téléphonique prit fin, Swen et Heaven semblait être en pleine conversation. Oups, je les avais dérangés ? Apparemment pas.

- Et… C’est nous qui offrons. Parce que, me semble qu’on est devenu un peu radin, en ce moment.

Je grimaçais. Qu’il parle pour lui, oui ! Et puis, là, il essayait un peu beaucoup de paraître drôle… Enfin bref, ça c’était du Swen tout cracher. J’essayais malgré tout de sourire un peu parce que, si Silver arrivait et que je poussais une tête d’enterrement, elle allait forcément me demander ce qu’il se passe et qui dit question dit ; dans la merde, aussi. Au bout de seulement quelques minutes à peine, Silver arrivait, toute joyeuse.

- JOYEUX ANNIVERSAIIIIIIIRE
- NAAAAAAN !

Je me retournai vivement. C’était l’anniversaire de Heaven, ah bon ? Ouais, les anniversaires et moi nous ne somme pas ami, et alors ? Heaven se mit à courir vers Silver, faisait mine de l’étrangler, lui lançant des « Je te déteste ! », elles finirent par tombé sur le sol. Silver riait aux éclats. Je détournai la tête vers Swen. Tiens, ça ne lui rappelait pas quelqu’un, ça ? Ou plutôt, deux personnes, atteintes de grave folie et d’immaturité contrôlée. Avec une pointe d’irresponsabilité ? Eh ben, ouais. Je veux bien reconnaître qu’il m’en faut beaucoup pour être choqué, mais là… Je m’étais bien fait avoir. Swen aussi, d’ailleurs. C’était surprenant. Après s’être calmée, elles se relevèrent. Silver avait de la peine à calmée son rire, les cheveux en bataille.

- - - - - - - - - - - - - - - - -

[list] Does it feel better than love?
Turn away, Turn away
Close your eyes,
You can run away ♪

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swen K. Lynch
» Meg : Admin Suprême
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans.
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Mar 12 Oct - 11:58

- Je sais. Elle m’a souvent parlé de toi aussi. Tant de fois que c’est presque comme si je te connaissais déjà.

Swen sourit. Il aurait du s'en douter en fait, mais bon. Silver était... Légèrement trop bavarde. Ethan était revenu beaucoup trop rapidement à son goût. Il aurait pu discuter un peu plus... Tant pis, il se rattraperait. Bientôt, très bientôt.

- JOYEUX ANNIVERSAIIIIIIIRE !
- NAAAAAAN !

C'était donc l'anniversaire d'Heaven ? Une chance de plus, tiens ! Heaven se mit à courir vers Silver, essayant de l'étrangler. Soudain, elle se retrouvait sur elle, plaquée au sol. Ouh... Elle aimait jouer à ce genre de jeu ? Swen ne pouvait s'empêcher de sourire. Ethan lui lançait un sourire d'un air de dire " ça me fait penser à toi et moi " et là, il n'avait pas tort. Une fois qu'elles furent bien calmes, Swen sortit les clés de sa voiture flambant neuve. Bon, il était du genre discret mais... Un gros 4x4 range rover noir ne faisait du mal à personne, non ?

- Et si on y allait ?

Il fit aussi signe à tout le monde de rentrer dans la voiture. Bon Ethan lui savait qu'il prenait direct la place côté passager. Swen démarra la voiture. Il conduisait aisément et très sportivement. Oui, il aimait la vitesse... Sauf que contrairement à Ethan, il n'avait aucunement l'intention de crever pour allez vite. Après dix minutes de conduite, Swen se garait sur le parking d'un café branché, juste à proximité du Golden Gate Park. Une fois la voiture fermée, ils entrèrent tous les quatre dans le café. De temps à autre, il lui arrivait de jeter des petits coups d'œil à Heaven... Jusqu'à ce qu'une idée brillante lui trotte à l'esprit. Il se levait, planté devant Ethan, Silver et Heaven qui le fixait. Un nouveau sourire plus malicieux aux lèvres, il saisit délicatement et rapidement Heaven par le bras et, tout en hurlant presque, il se dirigeait vers la sortie au pas de course. Non, il courrait, presque.

- Bon, on vous laisse seul ! Faîtes pas de bêtise ! Enfin.. Surtout toi, Ethan !

Joueur, Swen ? Noon ! Enfin... Si. Il se mit à traversé la rue, tout en riant et tenant Heaven par le bras. Ils arrivèrent dans le Golden Gate Park et là, aillant peur d'aller trop vite, il lâchait le bras de la jeune fille. Tout en la fixant d'un regard... Qui aurait pu faire tomber une dizaine de fille par terre.

- - - - - - - - - - - - - - - - -
[list]
So am I, still waiting.
For this world to stop hating.
Can't find a good reason.
Can't find hope to believe in.
[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven J. Cambridge

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 18ans.
Favorite Song: Damien Saez - Montée Là-Haut
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Mar 12 Oct - 14:53

    - Et si on y allait ? Lança Swen en désignant sa voiture

Putain de bordel de mes deux ! Ouah ! La voiture de mes rêves ! Oh pitié, si Dieu existe, faites que j’en ai une comme ça… Ouais bon, avec mon porte monnaie actuel, c’était mal barré. Je ne pouvais même pas m’acheter un vieux tacot tout pourri. C’est pas grave, la marche, c’est bon pour la santé ! Argument pourri, je sais.
J’entra dans la voiture, complètement émerveillée. Silver se foutait de ma gueule, me lançant que j’avais l’air d’une grosse pechno découvrant la modernité. Oui ben moi c’était la première fois que je montais dans un 4x4… Ok, c’était qu’une voiture, mais quand même ! Ethan était assit devant, avec Swen. Il aurait pu au moins aller derrière, avec Silver… Et me laisser aller devant avec Swen ! Tu parles Heaven, t’aurais flipper, t’aurais pas parler !
Il roulait à une vitesse folle, mais semblait très sûr de lui. Etrangement, je n’avais pas peur. En réalité, je crois que mon sens de survie était inexistant ! Tout était calme jusqu’à ce que Silver ait la superbe idée de faire un jeu : Ouvrir la fenêtre, et passer la tête en dehors de la voiture. Jusqu’à découvrir quel magnifique brushing nous avions… Bon, au début je n’étais pas très enthousiasmée par cette idée mais bon, plus on est fous, plus on rit ! Les deux devant devaient nous prendre pour des folles, encore… Je n’étais même pas capable de bien me tenir !
Après 10min de trajet, nous étions enfin arrivé. J’essayai de me recoiffer à la va-vite, avant que Swen ne découvre ma tignasse.
Nous entrâmes dans un café. Le genre de café hyper cher, et vachement branché. Exactement le genre de cafés que je détestais fréquenter. Mais je n’en touchai mot. A côté de moi, Ethan et Silver se tenaient la main. Déprimant. Je m’éloignai de quelques pas d’eux, jusqu’à ce que je me rende compte que je m’approchais ainsi de Swen… Aie aie aie.
Swen choisit une table près de l’entrée. Je m’assis à côté de lui. Pas pour être près de lui, mais pour laisser les tourtereaux à côté. Bon, ok, j’avoue, ça ne me dérangeait pas. Je n’arrêtais pas de lancer des petits regards à Swen… A chaque fois que lui me regardait. Autrement dit, je ne pouvais pas être plus grillée ! Lorsque le serveur arriva pour prendre notre commande, je ne pris rien. Swen non plus. Une fois que le serveur se fût éloigné, il me fit un petit sourire et se leva. Je restai planté là à le fixer. Qu’est ce qu’il avait derrière la tête, il n’allait quand même pas me laisser seule, à tenir la chandelle, avec eux deux ?! Puis, rapidement, il agrippa mon poignet –il avait la peau douce…- et me tira de ma chaise, en hurlant presque :
    - Bon, on vous laisse seul ! Faîtes pas de bêtise ! Enfin.. Surtout toi, Ethan !

Je me laissa entrainer, où est ce qu’il allait putain ?!
Il traversa la rue en courant, toujours sa main agrippant mon poignet. Jusqu’à arriver au Golden Gate Park, où il lâcha mon bras, sans pour autant s’arrêter de courir. Au bout d’un certain temps de course –inutile, on aurait très bien pu s’arrêter à la sortie du café- il s’arrêta. Je m’adossai à un arbre. « Gamin ! » Lançais-je en souriant.
Arrête de me regarder comme ça…

- - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swen K. Lynch
» Meg : Admin Suprême
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans.
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Mar 12 Oct - 17:42

Le souffle court, Swen continuait de regarder Heaven avec un petit sourire en coin. Elle s'adossait contre un arbre. Lui soufflant un petit; « Gamin ! ». Le sourire en coin de Swen décupla. Là, elle l'incitait au jeu. A un jeu très dangereux même. Enfin, pour ne rien cacher, cette fille l'attirait. Bien que ce ne soit déjà plus un secret pour lui.

- Je sais... Ou peut-être pas.

A force de fréquenter Ethan, il était devenu comme lui. Ou... Moins pire. En attendant, Swen aimait prendre des risques. Voir même un peu trop. Il s'approchait soudain d'Heaven, doucement, quand même. Appuyant une de ses mains sur le tronc d'arbre, au dessus de sa tête. Il pencha son corps en avant, sa tête s'approchant bizarrement de celle d'Heaven. Il lui sourit encore. Swen plongeait ses yeux verts dans ceux de la jeune fille. Quelqu'un d'autre aurait eu peur en voyant le comportement d'Heaven un peu plus tôt, oui, mais pas Swen. Lui, il était fou et son caractère était surement bien pire que celui de la jeune femme... Ou pas. Ils avaient peut-être la même intensité. Deux personnes de caractère ensembles, c'est le mélange parfait. Un affrontement permanant, parfois. Mais Swen avait horreur des filles qui ressemblaient à des toutous bien dressés et qui se laissaient marché dessus. Il lui fallait du répondant. Quelqu'un qui n'ait pas peur de l'affronté, qui lui dirait ses quatre vérités quand il faisait quelque chose de mal. Un cocktail explosif lors des disputes, lorsque tout les objets volent à travers la pièce. Ouais, Swen aimait sa. Il était à présent à quelques centimètres de ses lèvres. Elle pouvait bien lui foutre une baffe, il s'en foutait. Swen n'avait pas peur de se brûler les ailes. Le danger, ça l'excitait. Soudain, il se reculait d'Heaven, lui lançant un regard ravageur, suivit d'un autre sourire. Avec sa, il pouvait facilement faire baisser les armes d'une armée entière. Là, il s'était reculé mais, pas trop non plus. Allons, Swen, toi qui aime tant le jeu et le danger qu'il te procure, pourquoi est ce que tu ne continue donc pas ? Il se rapprochait alors d'Heaven, plaçant une main derrière sa nuque, regardant tout de même si elle n'allait pas partir en courant. Non, il ne cherchait pas à lui faire peur. Sa peau était brûlante et, sans plus attendre, Swen collait délicatement ses lèvres contre celle d'Heaven. Au moins, il serait fixé quant à la suite du programme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heaven J. Cambridge

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 18ans.
Favorite Song: Damien Saez - Montée Là-Haut
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Mar 12 Oct - 18:16

- Je sais... Ou peut-être pas.

Ne cherche pas, j’ai toujours raison. Swen me fixait étrangement, je levai un sourcil interrogateur. Il plaça sa main au dessus de ma tête, et se pencha vers moi. Que… Merde, merde, merde ! Il me sourit. Sourire auquel je répondis. Un léger sourire en coin, discret, tentant de cacher ma nervosité. Ses lèvres étaient à présent à quelques centimètres des miennes… Mais il se recula, une lueur joueuse dans les yeux.
Tu veux jouer ? Jouons.
Je ne bougeai pas d’un millimètre. Relevant juste le menton, comme pour le provoquer. Fait attention, à ce jeu là, je suis la meilleure. C'était un jeu tellement tentant… C'était le goût du risque, tout pouvait basculer en une fraction de seconde. Ne pas maîtriser le balancier, le risque, l'excitation, le côté charmeur, aguicheur, la façon de draguer ouvertement, le jeu verbal, le jeu physique, c’était… Il n’y avait même pas de mot. « Amusant » peut-être. Lassant peut-être aussi, à la longue.
Swen s’approcha une nouvelle fois de moi. Je restai de marbre, le fixant toujours avec la même lueur dans les yeux. Sauf que cette fois… Il posa ses lèvres contre les miennes. Mon cœur bondit comme un animal apeuré. C’est à peine si j’avais sentis sa main contre ma nuque. Je passai mes mains contre la sienne, me collant à lui. Je prolongeai notre baiser, encore et encore. Putain, faites qu’il ne se termine jamais… Jamais je n’avais ressentis ça. Mon cœur battait à une allure folle, me rendant complètement sourde. Je passai une main dans ses cheveux, d’un noir de jais, m’agrippant à lui comme à une boue de sauvetage, comme si plus rien autour n’existait. Putain, putain…
Puis nos lèvres se séparèrent. Non ! Il recula. Je reposai ma tête contre le tronc d’arbre, tentant de reprendre ma respiration, de permettre à mon cœur de retrouver son rythme normal. Bien qu’il ne l’ait jamais été quand Swen était là.
Je le regardais, le dévorais des yeux, tentant de savoir à quoi il jouait au juste, s’il y avait des sentiments, ou si c’était juste un passe-temps… Parce que si pour lui ça l’était, un passe temps, je lui en ferais baver. Je n’aimais me faire marcher sur les pieds. Et si ce n’était un petit con prétentieux à qui la célébrité est montée trop vite à la tête, qui croit que toutes les minettes sont en chaleur dès qu’elles l’aperçoivent, je n’allais pas tarder à l’envoyer chier !
Calme-toi Heaven, il n’a encore rien fait…

- - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swen K. Lynch
» Meg : Admin Suprême
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans.
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   Jeu 14 Oct - 16:49


Heaven se laissait volontairement prendre au jeu. Au jeu qui en fait, n'en était pas vraiment si on prenait en compte le fait que Swen avait un peu beaucoup craqué sur elle. Non, il n'est pas le genre de type qui se croit tout permit et qui se tape plusieurs filles en même temps. Célébrité rime avec argent, et, en général, c'est pour ça que les filles sont attirées comme des mouches devant un pot de miel. Il ne prenait pas non plus ce qu'il était en train de faire pour un test. En fait... Il ne le savait même pas. Mais, en attendant, c'était terriblement - voir horriblement - excitant. Swen ne savait pas où tout cela l'embarquerait. Sur le moment, il n'y pensait même pas. Il venait de perdre toute pensée sensée. Heaven plaquait ses mains contre sa nuque, se collant à lui - s'agrippant même -, passait une main dans ses cheveux noirs et le prolongeai, encore et encore. C'était peut-être très simple comme scène mais son cœur tapait, ressemblant étrangement à de la batterie. Sous son torse, sous sa peau, son cœur jouait du Heavy Métal. Ses poumons se contractaient, provoquant un manque d'oxygène. Le sang tapait contre ses tempes, cherchant à se procurer de l'air. Sa peau commençait à le brûler, devenant rouge par endroit. C'était violent, très violent. Puis, au bout de quelques minutes -qui lui paraissaient très courtes- leurs lèvres se séparèrent. Le retour à la réalité fut brutal, son souffle était saccadé et son cœur le frappait toujours par battements énergiques. Et là, il comprit, enfin. Il venait de saisir qu'il n'avait pas l'intention de jouer, du moins, pas longtemps. Et que même si le danger et l'excitation de ce genre de jeu l'amusait terriblement, il ne voulait pas que cela devienne lassant. Non, le jeu avec elle, il ne pouvait pas. Il ressentait autre chose qu'une envie de jouer. Heaven reposait sa tête contre l'arbre, la respiration haletante. Swen s'était reculé, d'accord. Mais là... Il avait envie de se rapprocher d'elle, et de recommencer. Elle allait le frapper, surement, bien que le mal lui faisait parfois du bien. Ca le renforçait dans ses intentions. Heaven le dévorait des yeux. Elle devait se demander ce qu'il foutait à faire ça. Il ne détourna pas le regard, la fixant bien dans les yeux. Sa lueur joueuse avait laissé place à autre chose. Quelque chose d'inexplicable.

Oulà, qu'est ce qui lui prenait, au juste ? Il ne s'en rendait même plus compte à force. Swen en devenait aveuglé. Pourtant, ça ne l'empêchait pas de se rapprocher d'elle. Non, il n'attendait rien de plus de ce qu'il venait de faire. C'était loin d'être un salaud, un pauvre type. Il remit sa main sur le tronc, évitant ainsi de basculer en avant et de finir par terre. Il approchait ses lèvres vers son visage, se détournant vers ses oreilles, comme pour lui faire une confidence.

- Je ne veux pas jouer avec toi, Heaven. Je ne m'amuserais pas à prendre ton cœur et le balancer contre un mur. Tu n'es pas comme les autres. Pas comme toutes ces filles. Je ne joue pas avec ce qui en vaut la peine.

Il fixa son regard un instant. Non, il ne voulait pas jouer avec elle. Il voulait plus. Il ne voulait pas quelque chose de faux, qui ne durerait pas. Swen fit un léger sourire en coin. Ses yeux clairs étaient sincères, il ne mentait pas. Il effleura ses lèvres puis, partit s'asseoir, toujours avec son même sourire.


[ Caca ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Tu lui brises le cœur, je te brise la nuque. » | Ethan C. Poynter
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu me les brises tu sais. | Stiles
» Taizone Nazario [FINI]
» Apprentissages Nocturnes
» caillou dans pare-brise
» Armure: casque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
San Francisco Academy :: + Le bâtiment :: Le Parking-
Sauter vers: