Entrez dans la plus célèbre académie de San Francisco.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Il vous est jamais arrivé de tomber sur un mec qui fallait pas faire chier ? C’est moi. » | Swen K. Lynch

Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan C. Poynter

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21ans.
Favorite Song: The Offspring - You Gonna So Far Kid
Relations:

MessageSujet: « Il vous est jamais arrivé de tomber sur un mec qui fallait pas faire chier ? C’est moi. » | Swen K. Lynch   Jeu 23 Sep - 15:36


Ethan C. Poynter & Swen K. Lynch
Flashback -



Il y a ces petites choses qui finissent par exploser, ces petites choses insignifiantes qui vous bouffe de l'intérieure comme une putain de maladie ou des putains de sentiments. Il y a aussi les petites choses auxquelles on ne s'attend pas et qui arrivent, plus grosses qu'on ne le croit. Cela peut être l'amour, la colère, la haine, la peur, la frustration, la naissance, la mort, la souffrance et beaucoup de chose encore.

Je marchais lentement dans les couloirs du lycée. Jetant des regards moroses aux derniers retardataires qui se pressaient pour aller en cours. Il était 8h13. Et j'avais donc 13 minutes de retard. Treize. Le mauvais chiffre, pour le mauvais garçon qui a fait les mauvais choix, pour en finir avec une mauvaise vie. Qui va se finir. Bientôt. Je n'ai qu'a monter sur le toit. J'y suis souvent aller. La vue y est magnifique. On y voit tout San Francisco. La nuit, quand je ne trouvais pas le sommeil, j'y allais, et je voyais tout. Les étoiles, les lumières de la ville, ... Avec ce silence. C'est dans ces moment-là que je me sentais enfin bien. Moi-même. Plus la peine de jouer mon personnage. De faire celui qui va bien. Le musicien Play Boy qui fait craquer toute les filles rien qu'avec un clin d'œil. Mais je n'avais pas besoin de ça. J'avais besoin d'une épaule. Quelqu'un à qui me confier. Même si je ne me l'avouerait jamais. Je pouvais m'en tirer seul. Même si là...
    - Vous êtes en retard Poynter ! D'où venez-vous ?
    - Du singe, s'il on en croit les démocrates...
    - Vous... Revenez ici Poynter ! Deux heures de colle !

Tes heures heures, tu peux te les foutres où je pense. Je me retournai en m'éloignant, et en lançant un "Ta gueule, pétasse mal-baisée !". Ouah. Depuis le temps que ça me démangeais ça. Fallait bien que quelqu'un le dise un jour, bordel ! Je me risquais un petit coup d'œil. La vieille pie était clouée sur place, la bouche grande ouverte, choquée par mon langage. Un petit cri strident retentit derrière moi "Troiiiiis heures de colles si vous ne revenez pas Poynter !!" Je me retourna alors, et lui lança un regard assassin. "Toi la vielle, si tu dis un mot de plus, mon pied emménage dans ton cul !". Et Bam.
Et je lui retourna le dos une unième fois, tandis que le bruit de ses talons retentissait derrière moi, allant dans la direction opposée. Vers le bureau du directeur. Même pas capable de réglé ses problèmes toute seule... Moi, j'en étais capable. Et j'avais enfin trouver LA solution à mes problèmes. A tout mes problèmes. La seule issue possible à vraie dire. Et elle se trouvait sur le toit. Sur le sol. Dans mon sac. Au beau milieu de la route. J'allais mélanger ces quatre solution. Pour être sûr de ne pas me louper, cette fois. Je monta rapidement les escaliers, mon cœur battant à la chamade contre ma poitrine. Était-il conscient que dans quelques instants, il cesserait de battre ?
Je sortis de mon sac un peu de poudre blanche, dans un petit sachet en plastique. Je sifflotais en versant la poudre sur le rebord du toit. D'un coup, j'aspirai toute la coke par le nez. Je souris ivrement lorsque celle-ci commença immédiatement à faire effet. Ça y est, je me sentais bien. Mais, conscient que ça n'allait pas durer, je me levai et m'approcha du bord du toit. Je regarda en bas. J'aurais été incapable de dire à combien de mètres j'étais, mais suffisamment haut pour ne pas me rater cette fois. "Goodbye fuckin' world. "J'inspirais profondément et avança mon pied droit dans le vide. Je bascula en avant. Puis en arrière. Avant que ma tête n'heurte le sol. Brusquement. Trop tôt. Beaucoup trop tôt. J'ouvris les yeux. Un visage était penché sur moi. Pourquoi j'étais toujours sur le toit bordel ?

- Pourquoi je suis toujours sur le toit, bordel ?!

(Oui, c'était une manie chez moi de toujours dire tout ce que je pensais.)
La personne qui se tenait devant moi me gifla. Sous l'effet de la drogue, je bascula, et heurta une deuxième fois le sol. Aie. Je me redressa maladroitement. "Mais ça va pas ?! Enfoiré !". Si j'avais été dans mon état normal, je l'aurais foutu à terre celui-là !

- - - - - - - - - - - - - - - - -

[list] Does it feel better than love?
Turn away, Turn away
Close your eyes,
You can run away ♪

[/list:u]


Dernière édition par Ethan C. Poynter le Jeu 23 Sep - 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swen K. Lynch
» Meg : Admin Suprême
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans.
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Re: « Il vous est jamais arrivé de tomber sur un mec qui fallait pas faire chier ? C’est moi. » | Swen K. Lynch   Jeu 23 Sep - 16:11


Le lycée, le lycée.. Pourquoi fallait-il bosser cinq jours sur sept alors que la plupart d'entre nous n'ont pas d'avenir ? C'était souvent la question que se posait Swen. Il n'était pourtant pas si mauvais en cours, bien qu'ils répétaient les retards et qu'il glandait de temps en temps. Comme ce matin là, par exemple. 8h12, voilà l'heure à laquelle il arrivait vers cette foutue salle de classe, vers cette foutue prof qu'il détestait, dans ce foutu lycée débile. Sauf que ce matin était différent. Il y avait comme, quelque chose dans l'air qu'il n'y avait pas d'habitude. Une minute plus tard, alors qu'il approchait de la salle, des paroles l’intriguaient.

- Vous êtes en retard Poynter ! D'où venez-vous ?
- Du singe, s'il on en croit les démocrates...
- Vous... Revenez ici Poynter ! Deux heures de colle !


Premier rire de Swen. Il détestait cette prof, plus que tout. Le jeune homme blond commençait à tourner les talons et pourtant, il continuait à parler.

- Ta gueule, pétasse mal-baisée !
- Troiiiiis heures de colles si vous ne revenez pas Poynter !!


Il se retournait soudain vers la prof, avec le regard d'un serial killer.

- Toi la vielle, si tu dis un mot de plus, mon pied emménage dans ton cul !

Swen éclatait de rire, ne pouvant plus se retenir une seconde de plus. Il prit appuie avec son avant bras déjà tatoué à l'époque sur le mur et, attendit que son fou rire se calme. Du regard, il regardait l'inconnu partir dans le sens inverse. Mais où allait-il, ainsi ? Après, ne serait-ce une minute, Swen se mit à suivre le jeune homme, rien que pour le féliciter d'avoir enfin eu le cran de dire un truc à cette vieille carne. Très rapidement, il se retrouvait sur le toit, là où l'inconnu y était manifestement. Swen s'arrêtait soudain et regardait vers le bord; attendez.. Mais qu'est ce qu'il branlait ?! Il.. Était en train d'essayer de se balancer, ou quoi ? Il se mit à marcher rapidement vers lui et, avant qu'il n'ait eu le temps de basculer en avant puis de s'écraser sur le sol pour finir en miette, il l'attrapait par le col de son t-shirt et le foutait à terre.

- Pourquoi je suis toujours sur le toit, bordel ?!

Sans réfléchir à son geste, Swen le giflait. Quel idiot ! A quel point était-il tordu pour essayer de se balancer, comme ça ?!

- Mais ça va pas ?! Enfoiré !

Murmurait le jeune homme. Ses pupilles étaient dilatées, Swen l'avait bien vu.

- Gros con ! T'aurais pu y passer ! T'es pas un peu cinglé, à tout hasard ?!

A l'aide de ses bras, il l'éloignait du bord et le fit asseoir contre un mur, toujours sur le toit. Swen s'assit à côté de lui, sans bouger, sans parler, et soupirait.

- Bon sang.. Ce qu'il faut être idiot pour vouloir se balancer du haut du toit du lycée..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan C. Poynter

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21ans.
Favorite Song: The Offspring - You Gonna So Far Kid
Relations:

MessageSujet: Re: « Il vous est jamais arrivé de tomber sur un mec qui fallait pas faire chier ? C’est moi. » | Swen K. Lynch   Jeu 23 Sep - 20:18

    - Gros con ! T'aurais pu y passer ! T'es pas un peu cinglé, à tout hasard ?!
    - C’était justement mon but, crétin !

Murmurais-je entre mes dents, rageur. Qu’est ce qu’il venait foutre sa merde dans ma vie celui-là ?! Il m’empoigna fermement à l’aide de ses bras, sans que je ne parvienne à me débattre, et me traîna. Il me força à m’asseoir contre un mur. J’avais du mal à voir clair, je me sentais plané. Malgré tout, je lui lançai un regard assassin. Je fus tenter de me lever et de sauter avant qu’il n’ait le temps de faire quoi que ce soit, mais je ne sentais plus mes jambes…
    - Bon sang... Ce qu'il faut être idiot pour vouloir se balancer du haut du toit du lycée...
    - Faut croire que j’le suis. Un idiot…

Toute ma vie je m’étais dis ça. Je suis con. Idiot. Crétin. Gland. Sans cervelle. Inconscient. Fêlé. Impossible. Et j’en passe. Un vrai con. A part faire pleurer des filles, qu’ai-je fait de ma vie ? Fumer, boire, me droguer. Ah… J’avais fais de la musique aussi… Mais ça, ça ne représentais plus rien maintenant. Ça m’avait fait du bien pendant un moment, mais là, j’avais perdu tout espoir.
    - C’est ma putain de vie, et personne ne t’a invité alors… Voici la porte, bye !
Fis-je en lui désignant la porte par laquelle j’étais entré. De quel droit se permettait-il de foutre la merde comme ça… j’avais déjà assez d’ennuis, pas la peine qu’il vienne foutre sa merde ! Et, si je restais un jour de plus sur cette terre, j’allais avoir affaire au directeur et à la vieille bique… De belles colles en perspective !
Tant pis. Une mauvaise épreuve à passer. La prochaine fois, je m’arrangerais pour qu’il n’y ait personne qui me suive… Demain. Non, ce soir plutôt. Je crois qu’il me reste des médicaments dans l’armoire à pharmacie. Reste à espérer que ce con ne soit pas dans la même chambre que moi. Il a l’air bien déterminé à me forcer à survivre dans ce monde de fous… Pourquoi faut-il toujours qu’il y ait quelque chose qui me fasse tout échouer ? C’est très joli la vie, mais il y a un inconvénient, c’est qu’il faut la vivre. Et moi, je n’ai plus l’envie…

- - - - - - - - - - - - - - - - -

[list] Does it feel better than love?
Turn away, Turn away
Close your eyes,
You can run away ♪

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swen K. Lynch
» Meg : Admin Suprême
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans.
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Re: « Il vous est jamais arrivé de tomber sur un mec qui fallait pas faire chier ? C’est moi. » | Swen K. Lynch   Jeu 23 Sep - 20:41

- C’était justement mon but, crétin !

Swen soupirait. Il avait quoi dans le cerveau, celui là ? Pourquoi voulait-il absolument se balancer, en terminer avec tout ? Lui aussi aurait du vouloir se suicider. Avec la vie qu'il menait, rien n'était facile, surtout en ce moment.

- Faut croire que j’le suis. Un idiot…

Soudain, les paroles du père de Swen remontaient à la surface. Sans arrêt, il lui disait qu'il était con, idiot, qu'il n'avait pas d'avenir tellement il était bête. Le sang du jeune homme ne fit qu'un tour et il attrapait l'autre fou par les épaules, avant de le secouer vivement.

- N'importe quoi ! Ne pense jamais ça de toi, c'est clair ?! Tu es sans aucun doute quelqu'un de très intelligent, alors, arrête tes conneries, putain, et réveille toi !

Les ongles de Swen s'enfonçaient presque dans la peau du jeune homme. Il le secoua avec force, avant de le lâcher et de reprendre appuie le dos contre le mur.

- C’est ma putain de vie, et personne ne t’a invité alors… Voici la porte, bye !

Il lui désignait alors la porte. Swen secouait vivement la tête. Il soupirait bruyamment et, alors qu'il était en train de se lever, il se rassit, et regarda l'autre mec avec un regard dur et déterminé. Il le pointait alors du doigt, tout en parlant.

- T'as surement pas envie qu'un mec dans mon genre reste là, à débité des flots de paroles et à te faire des discours interminables alors que tu n'as qu'une seule envie; te balancer. Très bien, je sais, je me tape l'incruste mais..

Il reprit appuie sur le mur, regardant alors l'horizon qu'offrait le toit.

- ..Moi, j'aimerais t'aider. Je sens que tu es quelqu'un de bien, dans l'fond et franchement, j'ai pas envie de savoir que demain, tu seras crevé. Sérieux, je plaisante pas. Moi aussi, des fois, j'ai envie de me balancer, de stopper ma vie là, parce que franchement, elle me fait chier. Ma vie, c'est de la merde. Je sers pas à grand chose, à part peut-être me faire tabasser par mon père alcoolique et entendre dire que je ne suis qu'un con qui n'arrivera jamais à rien. Pourtant, j'suis toujours là. Et, je te préviens que, je te lâcherais pas.

Swen était sincère. Il ne voulait pas que ce mec se balance. Il était juste.. Mal dans sa peau. Et cela, ça pouvait s'arranger, s'il décidait de coopérer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan C. Poynter

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21ans.
Favorite Song: The Offspring - You Gonna So Far Kid
Relations:

MessageSujet: Re: « Il vous est jamais arrivé de tomber sur un mec qui fallait pas faire chier ? C’est moi. » | Swen K. Lynch   Jeu 23 Sep - 22:20

    - T'as sûrement pas envie qu'un mec dans mon genre reste là, à débiter des flots de paroles et à te faire des discours interminables alors que tu n'as qu'une seule envie; te balancer. Très bien, je sais, je me tape l'incruste mais…Moi, j'aimerais t'aider. Je sens que tu es quelqu'un de bien, Alors là, tu te trompe sur toute la ligne… dans l'fond et franchement, j'ai pas envie de savoir que demain, tu seras crevé. Sérieux, je plaisante pas. Moi aussi, des fois, j'ai envie de me balancer, de stopper ma vie là, parce que franchement, elle me fait chier. Ma vie, c'est de la merde. Je sers pas à grand chose, à part peut-être me faire tabasser par mon père alcoolique et entendre dire que je ne suis qu'un con qui n'arrivera jamais à rien. Pourtant, j'suis toujours là. Et, je te préviens que, je te lâcherais pas.

    - Ok. Bon. Déjà : Je ne suis pas un mec bien. Je suis un bâtard de la pire espèce. Je me dégoûte moi-même. Tu n’as même pas idée des conneries que j’ai pu faire. Parfois, il y a des causes perdues, le bonheur nous échappe, nous file entre les doigts. Et ça, je l'ai bien compris. C’est pour ça que j’ai la ferme intention d’en finir. C’est peut-être lâche, sûrement d’ailleurs, mais franchement, j’ai essayé de faire en sorte que ça aille mieux. Mais y’a rien qui vient tu vois. C’est mort. J’en ai marre, je suis fatigué de vivre dans ce monde. Tu sais, parfois j’ai même honte d’être humain.

A ces mots, je me levais, combattant mon vertige. Je titubais et m’avança vers la porte. Je pourrais sauter, oui, je pourrais… Mais je n’avais pas envie de l’embarquer là dedans. On lui poserait des centaines de questions. Pourquoi il m’a laissé sauter, pourquoi j’ai sauté ? Il avait déjà assez d’emmerdes comme ça apparemment.
Je me tenais debout devant l’escalier. Un escalier assez étroit. D’un coup, mon vertige se fit de plus en plus imposant. Je fronçai les sourcils, passant une main sur mon visage, cherchant à chasser ce putain de vertige…
La seconde d’après, j’étais allongé par terre, avec une énorme douleur à l’arcade, au crâne, au bras, partout. J’entendis des bruis de pas qui accouraient derrière moi. J’ouvris les yeux difficilement, étouffant un gémissement. Oh putain. J’avais dégringolé l’escalier. Je levai la tête, et le vertige me reprit encore plus fort.
Lorsque je rouvris les yeux, il se tenait devant moi. Le fouteur de merde. Il avait le visage tordu d’inquiétude. Et m’agrippais pour ne pas que je m’évanouisse à nouveau. Je le repoussa pour qu’il me foute la paix, et me levai. Je descendis l’escalier lourdement, une main collée au mur. Puis, une fois descendu, le vertige me reprit, encore. Moins fort, mais il était toujours là. Comme si mon corps voulait se venger que j’ai voulu le détruire. Je me laissa tomber au sol, les yeux fermer. J’entendis les pas du jeune homme s’approcher de moi, puis s’asseoir à mes côtés. Pire que la peste ce truc… fout moi la paix dont !
    - Tu devrais aller en cours. Promis je sauterais pas.

Mais je pourrais toujours trouver une autre solution… Je trouverais une autre solution. Et là, je te jure que tu ne pourra rien y faire. Je ne t’attirerais pas de problèmes, t’en fait pas.

- - - - - - - - - - - - - - - - -

[list] Does it feel better than love?
Turn away, Turn away
Close your eyes,
You can run away ♪

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swen K. Lynch
» Meg : Admin Suprême
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans.
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Re: « Il vous est jamais arrivé de tomber sur un mec qui fallait pas faire chier ? C’est moi. » | Swen K. Lynch   Jeu 23 Sep - 23:00


- Ok. Bon. Déjà : Je ne suis pas un mec bien. Je suis un bâtard de la pire espèce. Je me dégoûte moi-même. Tu n’as même pas idée des conneries que j’ai pu faire. Parfois, il y a des causes perdues, le bonheur nous échappe, nous file entre les doigts. Et ça, je l'ai bien compris. C’est pour ça que j’ai la ferme intention d’en finir. C’est peut-être lâche, sûrement d’ailleurs, mais franchement, j’ai essayé de faire en sorte que ça aille mieux. Mais y’a rien qui vient tu vois. C’est mort. J’en ai marre, je suis fatigué de vivre dans ce monde. Tu sais, parfois j’ai même honte d’être humain.

Swen soupirait. Pourquoi est ce que cet abruti compliquait tout ? Il exagérait un peu. Il avait surement du fumer trop d'herbe. Décidément, le jeune homme commençait à croire ce qu'on disait à la télévision.

- Traite toi de bâtard si tu veux. Mais moi, je suis pas d'accord.

L'autre taré se levait, difficilement d'ailleurs. Il passait la porte, et, soudain, un bruit sourd. Swen se levait d'un bond. Putain, il n’avait quand même pas essayé de se foutre en l'air dans l'escalier, quand même ?! Ce mec était dingue, même pire. S'approchant de la porte, le jeune homme aperçut l'autre mec à terre, dans les vapes. Ah oui, d'accord. En fait, il s'était juste un peu beaucoup péter la gueule. Swen regardait le ciel, se demandant si, à tout hasard, on n’avait pas envie de tuer ses nerfs à petit feu, avec ce mec là.

Il descendit les escaliers à toute vitesse et se positionna devant le corps du dégénéré. D'une main, il repoussait Swen, se relevant avec beaucoup de peine. Il descendit les escaliers, presque collé contre le mur pour ne pas se ramasser encore une fois, Swen sur les talons. L'autre se laissait glisser contre le mur, les yeux fermés, le visage pâle. Le jeune homme allait vers lui et, se positionnait encore assit à côté de lui.

- Tu devrais aller en cours. Promis je sauterais pas.

Il devait en avoir marre pour vouloir à tout prix se débarrasser de lui. Mais comment croire qu'il disait vrai. Swen secouait la tête.


- Rien à foutre des cours. J'ai pas envie d'écouter cette vieille conne débiter son lot de conneries quotidiennes.

Et il disait vrai, pourtant. Swen baissait la tête, afin de regarder ses avants bras tatoués. Son père avait fait une syncope en y voyant. Et d'ailleurs, il l'avait bien tabassé, pour ça aussi. Là, il se demandait pourquoi est ce qu'il faisait tout ça. Pourquoi rester là auprès de cet inconnu qui ne voulait de toute évidence pas être secouru. Alors.. Oui, pourquoi ? Peut-être parce qu'il le sentait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan C. Poynter

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21ans.
Favorite Song: The Offspring - You Gonna So Far Kid
Relations:

MessageSujet: Re: « Il vous est jamais arrivé de tomber sur un mec qui fallait pas faire chier ? C’est moi. » | Swen K. Lynch   Ven 24 Sep - 15:02

    - Rien à foutre des cours. J'ai pas envie d'écouter cette vieille conne débiter son lot de conneries quotidiennes.

Soudain, à cause des nerfs sûrement, je lâchai un rire nerveux, et je me détendis aussitôt. C’était étrange. Quelques minutes auparavant j’avais eu envie de lui refaire le portrait, et maintenant qu’il était là, juste à côté, à ma portée… Rien. Pas une once de haine, d’envie de vengeance pour m’avoir fait rater ce que j’essayais depuis un bout de temps. D’ailleurs, je n’avais plus du tout envie de recommencer. Houla… C’est la coke, c’est la coke.
Nan franchement c’était spé. Je ne ressentais plus aucune rancœur. Contre aucunes des personnes qui m’avaient pourrie la vie. Aucunes.
Mon regard glissa sur les avant-bras du jeune homme. Ouah… Ils étaient entièrement tatoués. Des dessins en tout genre. Avec une sorte de pellicule de film sur l’avant bras droit. Original. Moi je m’étais fais tatoué, l’année dernière, des dessins abstrait, de toutes les couleurs sur le torse, qui allaient jusqu’à l’épaule droite, pour finir juste au dessus de l’avant-bras droit. J’avais l’intention de m’en faire d’autres. Lesquels et où, je n’en savais rien. Des piercings aussi. Un labret décalé, et un à l’arcade sûrement.

« Mon corps est une toile vierge dont je dispose totalement, j'envisage tous les moyens de modifications pour que mon corps soit le reflet de ma personnalité. »

Sauf que bon… Il fallait payer l’académie. Et ça revenait assez cher, j’avais à peine assez de sous pour manger. Pourtant elle n’était pas bien prestigieuse, une petite académie de Los Angeles, c’est tout. J’avais une bourse, mais ça ne suffisait pas. J’étais seul à la payer, pas d’aide de parents. De toute façon, des parents, je n’en avais jamais eu. Je ne m’étalais jamais là-dessus, je n’en parlais jamais d’ailleurs. Mon père était un financier qui ne croyait qu’au fric. Il rêvait que ses fils suivent son exemple. Seulement moi, j’avais un tout autre projet. La musique. « Quoi ? Musicien professionnel ? Mais ça ne va pas, tu vas finir musicien dans un métro ouais ! » Voilà ce qu’il me répétait à longueur de journée. Et, quand ce n’était pas ça, c’était « Tu sais, je serais très content si tu reprenais ma boite. On gagne beaucoup. ». Sauf que moi, ma vie, mon unique envie, c’était de jouer, de chanter, de composer. Et ça, il ne le comprenait pas. Il ne comprenait pas que je veuille faire de ma passion un métier. Il ne comprenait pas qu’on puisse choisir son métier par passion, et pas par le fric.
Alors, je suis parti. Au début, mes grands-parents m’ont recueillit, puis, très vite, j’ai volé de mes propres ailes. Oh ne croyez pas que mon père m’a laissé filer comme ça, non. Il m’a d’abord foutu des beignes. Pleins. Puis des menaces. « Si tu passes le seuil de cette porte, je te renie, et tu ne recevra plus aucunes aides de ma part. ». Chose qu’il a faite. Dès que j’ai été majeur, il a signé un tas de papier, disant que je n’étais plus son fils. J’étais, aux yeux de la loi, et à mes yeux aussi, depuis longtemps, orphelin. Ma mère elle… Je ne la connais pas. Je ne sais même pas comment elle s’appelle, ni si elle est encore vivante. Mais peu m’importe. Je ne vais pas m’apitoyer sur mon sort, je m’en suis très bien sortis jusqu’à présent.
    - Si tu a à ce point une vie de merde… qu’est ce que tu fais encore ici ? Qu’est ce qui te fait avancer ?

Et moi… Qu’est ce qui m’a fait avancer jusqu’à présent ? … La drogue ? Ouais nan, y’a bien autre chose… La musique. Composer. Chanter. Jouer de la guitare. Du piano. De la batterie. Et c’est tout ? Je donnais corps et âme à la musique, et à la drogue ? A l’alcool aussi. Les soirées. Danser. Ah, les projets. Les faux espoirs… C’est ça qui m’a achevé. Prendre conscience que le bonheur nous file entre les doigts, à chaque fois. Monter un groupe. Voilà mon plus grand projet. Celui qui me tenait le plus à cœur. Mais je n’avais jamais trouvé la personne avec qui mener à bien ce projet… Une personne qui serait motivée, et qui serait sur la même longueur d’onde que moi. Avec les mêmes passions. Mais vu à quel point j’étais chiant, et tellement con, cette personne ne devait pas exister. Et faire une carrière solo… Ce n’est pas intéressant. Enfin… Ce projet, je l’avais vite chassé. Encore un faux espoir. Comment ils ont fait Phoenix, Indochine, Depeche Mode ? Placebo, Coldplay, Muse… Eux ont-ils trouvé la, ou plutôt les, bonnes personnes ? Ou se sont-ils contenté de trouver un pote comme ça, au hasard, juste intéresser par la musique, pour un passe-temps ? Il y a-t-il une seule personne sur cette terre qui aime la musique comme moi ? A qui elle est son échappatoire quotidienne ?

- - - - - - - - - - - - - - - - -

[list] Does it feel better than love?
Turn away, Turn away
Close your eyes,
You can run away ♪

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swen K. Lynch
» Meg : Admin Suprême
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans.
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Re: « Il vous est jamais arrivé de tomber sur un mec qui fallait pas faire chier ? C’est moi. » | Swen K. Lynch   Ven 24 Sep - 15:22

L'autre fou poussait un rire nerveux. Swen le regardait, sans pour autant bouger la tête. Il sentait son regard sur lui. Pourtant, il ne bougeait pas. Oh oui, il ne bougerait pas, d'ailleurs. C'était trop dangereux de laisser ce type là, tout seul. Et il était complètement shooté en plus. Enfin, pas temps que ça, en fait. Soudain, il se mit à dire des choses, sensées.

- Si tu a à ce point une vie de merde… qu’est ce que tu fais encore ici ? Qu’est ce qui te fait avancer ?

Bonne question, tiens. Swen détournait la tête vers lui et haussait les épaules. Réfléchissant à tout va.

- Je sais pas trop ce que je fou encore sur cette terre, en fait. Ma vie c'est vraiment une merde infini, mais ya une seule chose qui me fait avancé, une seule et unique chose. C'est ni la drogue, ni l'alcool, je veux pas finir comme mon géniteur non plus. Mais, moi, c'est la musique. Enfin... Ouais. C'est ça, la musique. D'accord, j'suis obligé de me cacher pour jouer, parce que ce monstre qui me sert de père me brise toutes mes grattes sur le dos, mais, je continue à avancer, à espéré. Peut-être même que je me fais des plans qui n'aboutiront jamais à rien. Mais j'avance, comme je le peux.

En parlant, il regardait la cicatrice qu'il cachait sous un tatouage. Ca, c'était la première guitare que son père lui avait brisé dessus. Il avait hurlé que c'était de la connerie, que comme c'était un bon à rien, il n'y arriverait pas et donc, que c'était totalement inutile. Oui, Swen avait des rêves, que son père ne cessait d'essayer de détruire. Son regard se détournait maintenant sur son poignet, sur une blessure encore ouverte. Le nouveau trip de son père était de lui briser les bouteilles de vodka dessus. Mais ça, ce n’était pas nécessaire de le préciser.

- On fait comme on peu pour avancer, avec les moyens du bord. J’essaye de me construire au travers de la musique, pour ne pas sombrer.

Devait-il aussi préciser qu'il voulait rester en vie pour June, pour éviter qu'elle ne se fasse tabasser sans arrêt ? Non, ça non plus, c'était inutile. Ce mec était quand même sympa, au fond, Swen ne se trompait pas. Il avait comme envie de le prendre comme un frère, de le protéger, comme il le faisait avec June. Il déraillait peut-être, mais, tant pis. Swen reculait sa tête, afin qu'elle touche le mur. Ouais, il séchait les cours. Et pour une fois, il devait bien reconnaître que ça faisait du bien. Après tout, à quoi ça l'amènerait toutes ces conneries ? Il ne voulait pas devenir historiens ! Nan... Lui, il voulait faire de la musique. Ouais, ça, c'était son rêve à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan C. Poynter

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21ans.
Favorite Song: The Offspring - You Gonna So Far Kid
Relations:

MessageSujet: Re: « Il vous est jamais arrivé de tomber sur un mec qui fallait pas faire chier ? C’est moi. » | Swen K. Lynch   Ven 24 Sep - 16:04

    - Je sais pas trop ce que je fou encore sur cette terre, en fait. Ma vie c'est vraiment une merde infini, mais ya une seule chose qui me fait avancé, une seule et unique chose. C'est ni la drogue, ni l'alcool, je veux pas finir comme mon géniteur non plus. Mais, moi, c'est la musique. Enfin... Ouais. C'est ça, la musique. D'accord, j'suis obligé de me cacher pour jouer, parce que ce monstre qui me sert de père me brise toutes mes grattes sur le dos, mais, je continue à avancer, à espéré. Peut-être même que je me fais des plans qui n'aboutiront jamais à rien. Mais j'avance, comme je le peux.

« Ni la drogue, ni l’alcool, je ne veux pas finir comme mon géniteur » Oh ben j’allais lui rappeler quelqu’un dans ce cas !
    - On fait comme on peu pour avancer, avec les moyens du bord. J’essaye de me construire au travers de la musique, pour ne pas sombrer.
    - Tu fais de la musique ?!

Lançais-je, mes yeux s’illuminant soudain. J’avais dit ça un peu trop soudainement vu la tête qu’il tirait. Mais ça je ne pouvait pas m’en empêcher. Dès qu’on parlait de musique, je me réveillais. D’un coup. Pour mourir de nouveau, avec la conversation. Retourner dans ma carapace. Présent physiquement, mais intérieurement, loin. Très loin. Perdu dans mes rêves lointains qui ne se réaliseront jamais.
    - C’est marrant… Mon père aussi ne supportait pas que je touche à une guitare. Je les cachais. S’il savait que j’en avais une dans la maison… Il me l’aurait sûrement cassé à la gueule aussi. C’était un chef d’entreprise dont tout le petit monde tournait autour du fric. Son seul espoir, c’était que je devienne comme lui. Mais bon. Je n’étais pas le fils qu’il espérait. Je ne me suis pas pris la tête, je suis parti. Il m’a renié. Officiellement renier. Mais c’est mieux comme ça.

Putain… Pourquoi je lui racontais tout ça ? Il était la seule et unique personne à présent sur terre à qui j’ai raconté ça. Sans les détails, bien sûr, mais il restait la seule. Pourquoi lui ? Peut-être parce qu’avec le peu qu’il m’ait raconté de lui, je me sentais proche de lui ? On avait pleins de point communs, la même merde vécue, ou presque, et la même passion. Enfin… est-ce qu’il aimait la musique autant que moi ? Est-ce qu’il était prêt à tout plaquer pour elle ? Pas sûr.
    - Je ne connais même pas ton nom, et pourtant tu connais plus de chose sur moi que toutes les autres personnes que je connais depuis tout petit… C’est le monde à l’envers.

C’était marrant, je commençais à bien l’aimer… J’avais vraiment un pet au casque moi. Un vrai fou.

- - - - - - - - - - - - - - - - -

[list] Does it feel better than love?
Turn away, Turn away
Close your eyes,
You can run away ♪

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swen K. Lynch
» Meg : Admin Suprême
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans.
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Re: « Il vous est jamais arrivé de tomber sur un mec qui fallait pas faire chier ? C’est moi. » | Swen K. Lynch   Ven 24 Sep - 18:33

- Tu fais de la musique ?!

Son regard venait de s'allumer, ils brillaient. Swen fut un instant choqué puis, il se mit à rire.

- Ouais et c'est ma seule et unique passion. Si on me demandait de tout quitter pour en faire, je le ferais, sans hésitation.

Il lui sourit. Puis, il se mit à parler, avec des paroles sensées, encore.

- C’est marrant… Mon père aussi ne supportait pas que je touche à une guitare. Je les cachais. S’il savait que j’en avais une dans la maison… Il me l’aurait sûrement cassé à la gueule aussi. C’était un chef d’entreprise dont tout le petit monde tournait autour du fric. Son seul espoir, c’était que je devienne comme lui. Mais bon. Je n’étais pas le fils qu’il espérait. Je ne me suis pas pris la tête, je suis parti. Il m’a renié. Officiellement renier. Mais c’est mieux comme ça.

Swen hochait la tête puis soupirait. Il aurait tellement voulu que son père le renie.


- Putain.. Tu peux pas savoir à quel point j'aimerais que cette ordure me renie. Il m'a déjà cassé trois guitares, sur moi. Et, en ce moment, il trouve particulièrement amusant de me briser ses bouteilles dessus, plutôt que de les foutres à la poubelle normalement. Et puis, tu vois, s'il n'y avait pas ma sœur, je serais partit depuis longtemps. Mais, si je pars, c'est elle qui prendra tout. Ma mère ne bouge pas le petit doigt, elle s'en tape. Alors je prends les coups à sa place, même si ça ne marche pas à tout les coups, il lui en donne moins, comme ça.

Voilà, il avait craché. Personne ne savait ce détail sur sa vie. Tout en parlant, il passait son doigt sur une des plaies béantes qu'il avait sur le bras, faîtes il y a deux jours, avec une bouteille de bière.


- Je ne connais même pas ton nom, et pourtant tu connais plus de chose sur moi que toutes les autres personnes que je connais depuis tout petit… C’est le monde à l’envers.

C'était fou comme Swen se sentait proche de lui. Ils souffraient tout les deux. Et en plus de cela, ils avaient une passion commune. Il sourit, regardant l'autre mec dans les yeux.

- Ne t'inquiète pas, tu en sais beaucoup sur moi que la plupart des gens plus ou moins proche de moi ne savent pas. Personne ne sait que mon père me tabasse, à part peut-être ma mère, et ma sœur. Et... Au fait, moi c'est Swen, Swen Lynch.

Il lui tendait la main pour la lui serré. Bon sang, c'était fou comme il commençait à s'attacher à lui. Ils se ressemblaient tellement, dans le fond, c'était hallucinant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan C. Poynter

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 12/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21ans.
Favorite Song: The Offspring - You Gonna So Far Kid
Relations:

MessageSujet: Re: « Il vous est jamais arrivé de tomber sur un mec qui fallait pas faire chier ? C’est moi. » | Swen K. Lynch   Sam 9 Oct - 21:24

    - Putain... Tu ne peux pas savoir à quel point j'aimerais que cette ordure me renie. Il m'a déjà cassé trois guitares, sur moi. Et, en ce moment, il trouve particulièrement amusant de me briser ses bouteilles dessus, plutôt que de les foutres à la poubelle normalement. Et puis, tu vois, s'il n'y avait pas ma sœur, je serais partit depuis longtemps. Mais, si je pars, c'est elle qui prendra tout. Ma mère ne bouge pas le petit doigt, elle s'en tape. Alors je prends les coups à sa place, même si ça ne marche pas à tous les coups, il lui en donne moins, comme ça.

    - Putain mais casses-toi ! Pars avec ta sœur ! Laisses pas ton père te détruire, le laisses surtout pas avoir ce qu’il veut… Si tu veux j’peux toujours t’héberger. J’ai un appart ici. Bon, il est pas super grand, mais on peut y être facile à deux, ou trois. Sérieux, tire-toi.

« Tu ne peux pas savoir à quel point j’aimerais que cette ordure me renie. »
Et toi, tu ne sais pas ce que tu dis. Tu ne sais pas ce que ça fait d’être renié. Même par un bâtard, ça fait mal. Ça donne l’impression qu’au fond, le bâtard, c’est nous. Une erreur. Un vulgaire machin encombrant. Qui a raté sa vie. D’ailleurs, pour lui, je l’ai déjà ratée ma vie. La finance, ou la couche sous un pont. Pour lui, c’était ça. Alors s’il croit son fils clodo ou carrément déjà mort de faim, enterré, grand bien lui fasse. Moi, ce que je veux, c’est joué de la musique. Devenir le meilleur. Et pour y arriver, je serais impitoyable avec moi-même.
Je serais dur, mais j’y arriverais.

- Ne t'inquiète pas, tu en sais beaucoup sur moi que la plupart des gens plus ou moins proche de moi ne savent pas. Personne ne sait que mon père me tabasse, à part peut-être ma mère, et ma sœur. Et... Au fait, moi c'est Swen, Swen Lynch.

- Ethan Poynter. Lui répondis-je en un sourire.


C’était étrange. Il y a quelques instant il avait l’air de me haïr plus de tout, bien que je lui ai jamais rien fais, et là… C’est comme si on se connaissait depuis toujours. Deux potes d’enfance. Deux potes qui ont vécus les mêmes galères.

- Merci… Désolé de t’avoir entraîné dans cette merde. Murmurais-je, fixant mes chaussures.

- - - - - - - - - - - - - - - - -

[list] Does it feel better than love?
Turn away, Turn away
Close your eyes,
You can run away ♪

[/list:u]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Swen K. Lynch
» Meg : Admin Suprême
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/09/2010

Feuille de personnage
Âge: 21 ans.
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Re: « Il vous est jamais arrivé de tomber sur un mec qui fallait pas faire chier ? C’est moi. » | Swen K. Lynch   Dim 10 Oct - 0:17

- Putain mais casses-toi ! Pars avec ta sœur ! Laisses pas ton père te détruire, le laisses surtout pas avoir ce qu’il veut… Si tu veux j’peux toujours t’héberger. J’ai un appart ici. Bon, il est pas super grand, mais on peut y être facile à deux, ou trois. Sérieux, tire-toi.

Ce mec avait décidément un cœur d'or ! D'ailleurs, il se demanda pourquoi il avait voulut se balancer... Enfin, ouais, il avait de bonnes raisons. Mais il était quelqu'un de bien, et ça, Swen ne pouvait que le reconnaître.

- Je sais pas trop... Il ne laissera pas partir ma sœur. Elle est encore mineure. Je veux pas prendre le risque de la prendre avec moi si je pars... Ils nous tueraient, tous les deux.


Et il le tuerait aussi, s'il en avait l'occasion. Son géniteur était un danger public, un démon tout droit sortit de l'enfer. C'était une ordure, point barre. Swen crevait d'envie de partir, vraiment. Il serait libre, il ne se ferait plus taper dessus. Il vivrait de sa passion, sa musique. Même s'il n'avait même pas de preuves comme quoi cela allait marcher. Peu importe, sa volonté ferait qu'il travaillerait dur.

- Ethan Poynter.

Swen lui adressa un sourire. Quelques instants plus tôt, c'était limite s'ils ne se tapaient pas dessus et maintenant, voilà qu'ils faisaient ami-ami. Voir plus, on aurait dit qu'ils se connaissaient depuis toujours. Ils se comprenaient.

- Merci… Désolé de t’avoir entraîné dans cette merde.

Le jeune homme ne répondit pas tout de suite. Il se contentait de sourire, en hochant vaguement la tête. Puis, il se redressait et, donnait une tape amicale sur l'épaule d'Ethan. C'était limite s'il n'en faisait pas un peu trop, non ?

- C'est rien. Je suis content d'avoir pu te sauver. Au moins, j'ai eu l'occasion une fois dans ma vie de rencontrer quelqu'un de bien.

Son sérieux avait reprit soudain le dessus. Swen était sincère, en lui disant ça. Même s'il doutait que lui y croie vraiment, mais tant pis, au moins, il lui avait dit ce qu'il pensait. Dans toute sa vie, Swen n'avait cessé de tomber sur les mauvaises personnes à fréquenter. Toujours et encore il se retrouvait dans la merde. Et son envie de vouloir s'en sortir s'était très vite enterrée au fond de lui même. A dix ans, Swen rêvait déjà d'en avoir dix huit et de partir, loin de tous ces gens, de son père et de sa mère. S'en sortir avait été le maître mot de toute son enfance. Il ne voulait pas devenir comme lui, toujours sa misérable bouteille à la main, à toujours vouloir faire du mal aux gens. Non, Swen à toujours été différent, et cela pouvait le sauver. Du moins, c'est ce qu'il espérait.



[ A chier. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Il vous est jamais arrivé de tomber sur un mec qui fallait pas faire chier ? C’est moi. » | Swen K. Lynch   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Il vous est jamais arrivé de tomber sur un mec qui fallait pas faire chier ? C’est moi. » | Swen K. Lynch
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Juste avant la Bibliothéque, et vous êtes arrivés
» “ MacDonald's™ : Venez comme vous êtes. ”[with Jade]
» " Ne vous mettez jamais à dos une duchesse." Avec Mary-Ann.
» Quel est le site le plus inutile que vous avez jamais vu ?
» Lola Johns || Ou celle qui ne vous mordra jamais...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
San Francisco Academy :: + Le bâtiment :: Toit de l'académie-
Sauter vers: