Entrez dans la plus célèbre académie de San Francisco.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ah, il ne manquait plus que ça! | Jamy O. Kane

Aller en bas 
AuteurMessage
Gregory J. Hugdens
» Le Grand Méchant Loup (Directeur)
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 30/05/2010

Feuille de personnage
Âge: 50ans.
Favorite Song: The Rolling Stones - Angie
Relations:

MessageSujet: Ah, il ne manquait plus que ça! | Jamy O. Kane   Sam 5 Juin - 20:29

J'avais le nez dans les papiers depuis au moins 2h. C'est fou comme ce genre de choses vous monte vite à la tête. Autant vous dire que mon humeur n'allait pas tarder à en témoigner. Des bruits de pas pressés retentissaient dans le couloir. Et j'avais bien peur qu'ils allaient dans la direction de mon bureau. La porte s'ouvrit à la volée, et alla se cogner contre le mur. Une marque, et il me repeignait le mur. Et depuis quand on entre dans un bureau sans frapper ? Autrefois on avait plus de respect pour ses ainés. Un professeur se tenait sur le seuil de la porte, tenant une élève à deux mains, pour qu'elle arrête de se débattre. Ah, il manquait plus que ça ! Je resta de glace fasse à cette vision. La jeune fille affichait une mine -faussement- dépitée. A croire qu'elle attendait depuis longtemps ce moment. Je reporta mon regard sur l'homme.

- La maison des pleurnicheurs de Monsieur Hudgens. Quelle est votre plainte ?
- Mademoiselle Kane perturbe mon cours. Elle se lève, parle à voix haute, et me répond. Quand j'ai essayer de la virée de mon cour, en l'envoyant dans le couloir, elle m'a répondu que non, on s'amusait tellement mieux dans mon cours. Alors j'aurai voulu que vous lui fassiez comprendre qu'elle doit impérativement se tenir tranquille en cours si elle veut garder sa place ici
- Tu me fais toujours confiance. C'est une grosse erreur.

Le professeur afficha une mine surprise, mais avant qu'il n'eut le temps de rétorquer quelque chose, je leva la main et lui fit signe de rejoindre sa classe. Ce qu'il fit. Il referma doucement la porte et s'en alla, me laissant seul avec la jeune fille. Kane, d'après le professeur. Mais qu'importe son nom.

- L'arrogance doit se justifier. Dites-moi ce qui justifie la vôtre.

Dis-je, brisant le court silence qui commençait à s'installer. La jeune fille afficha une mine surprise. Elle devait sûrement s'attendre à recevoir une heure de colle, ou une autre punition dans ce même genre. Mais je n'avais trouvé l'utilité à cela. Autant ne pas leurs faire perdre de temps avec ça. Et par la même occasion, ne pas en faire perdre non plus au surveillant, ou au professeur, qui devra les surveiller. Ah, voilà que je m'inquiétais pour les autres!
Une douleur fulgurante me transperça la jambe. Je garda de nouveau mon visage de glace et attrapa, l'air de rien, un flacon de Vicodin. Je pris deux cachets et les avala. Puis je reporta mon regard glacé vers la jeune fille, qui me regardait curieusement remettre le flacon dans ma poche.

- - - - - - - - - - - - - - - - -


Dr House : Je suis trop mignon pour m'occuper de la paperasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ah, il ne manquait plus que ça! | Jamy O. Kane   Sam 5 Juin - 20:46


  • Le professeur de maths me tenait à deux mains, m'otant tout espoir de pouvoir m'échapper - de plus, je portais des talons, et donc pour courir, ce n'était pas pratique-pratique. Mais j'avais cessé de me débattre, me contentant de jeter des coups d'oeil intrigués autour de moi - je n'étais jamais entrée dans cette partie de l'académie. J'affichai une moue mi-blasée mi-triomphante - j'avais l'habitude d'être envoyée dans le bureau du directeur. Mais celui-ci, je ne le connaissais pas, donc je ressentais une joie teintée d'une légère note de curiosité à l'idée de le rencontrer. Le professeur ouvrit la porte à la volée, sans frapper, ce qui fit brutalement relever la tête du directeur - un homme au visage impassible, aux cheveux grisonnants, et qui devait avoir dans les 50 ans. Pour faire bonne figure, j'affichai une mine faussement dépitée, puis eu un rictus amusé quand celui-ci déclara : La maison des pleurnicheurs de Monsieur Hudgens. Quelle est votre plainte ? Aussitôt, mon professeur eut l'air de perdre dans son assurance, et lui qui avait bombé le torse genre Jesuislesuperprofesseurquipunituneélèvehorriblementviolente affichait maintenant un air hésitant et déférant. Mademoiselle Kane perturbe mon cours. Elle se lève, parle à voix haute, et me répond. Quand j'ai essayer de la virée de mon cour, en l'envoyant dans le couloir, elle m'a répondu que non, on s'amusait tellement mieux dans mon cours. Alors j'aurai voulu que vous lui fassiez comprendre qu'elle doit impérativement se tenir tranquille en cours si elle veut garder sa place ici. Je levai les yeux au ciel face à ces menaces à peine voilées que j'avais entendues plein de fois, sans me départir de mon grand sourire. Mes yeux gris allèrent du directeur au professeur, sachant déjà ce qui allait advenir de mon insolence. Une bonne heure de colle m'attendait sûrement déjà, mais mon sourire s'élargit encore à la réponse de Monsieur Hudgens. Tu me fais toujours confiance. C'est une grosse erreur. Si je n'avais pas été là pour être punie, je me serai esclaffée. Le professeur repartit, et aussitôt, le directeur s'adressa à moi. L'arrogance doit se justifier. Dites-moi ce qui justifie la vôtre. J'étais prête à lancer une réplique cinglante dont moi seule avait le secret, mais je fus interrompue dans mon élan quand M. Hudgens sortit de sa poche une boîte de médicament après qu'une légère douleur ait déformé son visage. Impassible, il avala deux cachets puis reposa ses yeux sur moi. Je soutins son regard sans ciller et ignorai sa question. Ce n'est pas parce que vous avez mal que vous devez vous bourrer de médicaments. Ca n'arrangera pas les choses. Sans attendre d'autorisation, je m'assis sur le fauteuil face au sien et le fixai à nouveau de mes yeux gris.
Nul. uu'
Revenir en haut Aller en bas
Gregory J. Hugdens
» Le Grand Méchant Loup (Directeur)
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 30/05/2010

Feuille de personnage
Âge: 50ans.
Favorite Song: The Rolling Stones - Angie
Relations:

MessageSujet: Re: Ah, il ne manquait plus que ça! | Jamy O. Kane   Dim 6 Juin - 15:41

- Ce n'est pas parce que vous avez mal que vous devez vous bourrer de médicaments. Ça n'arrangera pas les choses.

Lança la jeune fille, tout à trac. J'haussai les sourcils face à cela, avant de répondre, d'un ton complètement détaché, j'men-foutiste :

- Au contraire. Vous pouvez pas savoir comme c'est jouissif de ne plus avoir mal. Mais pour comprendre cela, encore faut-il connaitre le niveau de la douleur.

En effet, elle ne pouvait pas comprendre. Ça c'était passer il y a quelques années.
La formation d'un caillot de sang dans un anévrisme présent dans la cuisse, conduit à l'infarctus et à la nécrose de son quadriceps droit. J'avais demander à rétablir la circulation sanguine dans ma jambe en court-circuitant le muscle mort, conscient du risque de provoquer la défaillance d'autres organes, voire une crise cardiaque. J'avais donc décider d'endurer l'intense douleur post-opératoire afin de conserver l'usage de ma jambe. Après que l'on m'avait mis dans un coma artificiel pour lui permettre de passer le pic de douleur, ma petite-amie de l'époque, Stacy, décida d'une stratégie chirurgicale moins risquée. Une procédure à mi-chemin entre l'amputation de la jambe et le court-circuit du muscle permet le retrait du muscle mort. Je m'en sortis donc avec une perte partielle de l'usage de sa jambe et une constante douleur que je conserverai jusqu'à la fin de ma vie. Après cela, je l'ai quitté. Mais bon, c'est du passé. Même si, encore aujourd'hui, je conservais une haine intacte envers elle.


- Maintenant, j'aimerai que vous répondiez à ma question. Pourquoi avez-vous perturber le cour de Monsieur Grimes ? A ce que je sache, vous êtes ici pour apprendre. Sans compter que vous êtes dans une des académies les plus prestigieuses de la côte Ouest, et nous ne toléreront pas qu'un tel comportement se répète.

Continuais-je, l'air de rien. A ces mots, je reporta mon regard sur la jeune fille qui s'était installée sur le fauteuil, devant moi. Je n'avais pas l'habitude de faire la morale aux élèves. En fait, je détestais cela. C'était... ennuyant. Et puis, j'avais été moi-même élève, sans doute aussi arrogant que la demoiselle devant moi, et je savais bien qu'une fois qu'elle aurait quitter ce bureau, elle aurait aussitôt oublier cet épisode de sa vie.



(Merci Wikipédia pour l'histoire MDR)

- - - - - - - - - - - - - - - - -


Dr House : Je suis trop mignon pour m'occuper de la paperasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ah, il ne manquait plus que ça! | Jamy O. Kane   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ah, il ne manquait plus que ça! | Jamy O. Kane
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il ne manquait plus que toi.[PV Rivière 'Argentée]
» Molière, "rien ne manquait à ma gloire, je manquais à la vôtre"
» Il ne manquait que moi pour former le cercle
» Kane Vs John Morrison
» No Way Out - 17 février 2008 (résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
San Francisco Academy :: + Le bâtiment :: Secrétaria & Bureau du directeur-
Sauter vers: