Entrez dans la plus célèbre académie de San Francisco.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cours de Philosophie | Jason M; Eleonor B; Conrad J; Lena Stones.

Aller en bas 
AuteurMessage
Chace J. Ledger
» Professeur de Philosophie & d'Histoire
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 30/05/2010

Feuille de personnage
Âge: 29ans.
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Cours de Philosophie | Jason M; Eleonor B; Conrad J; Lena Stones.   Dim 30 Mai - 19:35

+ Cours de Philosophie

Jason M. Brewster
Eleonor B. Badgley
Conrad J. Reed
Lena Stones


Sonnerie du réveil. 9h. Mon premier cours commençait à 10h. Première fois que j'allais enseigner devant plus de 40 élèves. Restait à espérer que je saurai bien m'y prendre. Je repoussa ma couverture et fila prendre une douche froide. Je choisis de prendre une tenue ordinaire, décontractée. Un jean délavé, une chemise de couleur foncé, une paire de basket. J'avais plutôt l'allure d'un élève mais je détestai mettre des chemises bien repassée, des pantalons de toile, des cravates, ...
Je n'étais pas à l'aise dedans. Je me dirigea vers la cuisine et me prépara un café bien serré. La journée allait être longue. Je bu rapidement le contenu de ma tasse, me brulant le palais au passage, et prépara mes affaires. Ramassant celle-ci de gauche à droite, dans plusieurs pièces différentes. Je n'avais jamais été un as du rangement. Il y avait toujours quelque chose qui trainait. Si ce n'était pas tout d'ailleurs. Plusieurs de mes affaires avaient leurs place sous mon lit, sur le canapé, ... Bref, le bordel. Je jeta un rapide coup d'œil au miroir, replaçant quelques mèches rebelles, et j'attrapai mes clés de voiture.
10min après, j'étais à l'académie. J'étais déjà venu il y a quelques jours, rencontrer le directeur, mais le bâtiment me paraissait 100x plus imposant maintenant. Peut être à cause des élèves qui arrivaient de partout, et du brouhaha qui s'en élevait. Un rapide passage chez Mr. Hudgens, qui me donna les clés de ma classe, et j'étais prêt. Les élèves devaient arriver dans quelques minutes. Sachant qu'il y aurait bien sûr pleins de retardataires. J'ouvris la porte et j'eus un hoquet de stupeur. La classe était énorme ! Comment allais-je pouvoir faire un cours là dedans ? Mais j'oubliai, peu de personnes auraient prit Philosophie comme option. Il y aurait tout au plus, la moitié de la salle qui serait remplie. Cette pensée me rassura quelque peu.
J'allai m'installer à mon nouveau bureau et déballa mes affaires. Le cour, un cahier, une trousse, ... Un bruit strident me parvins aux oreilles. La cloche. Suivit d'un grincement de porte. Un élève fit son entrée. Visiblement pas très rassuré d'être le premier arrivé. Je lui adressa un large sourire.

- Bonjour.

- - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason M. Brewster
La super Admin ♥
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 20/02/2010

Feuille de personnage
Âge: 19ans
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Re: Cours de Philosophie | Jason M; Eleonor B; Conrad J; Lena Stones.   Dim 30 Mai - 20:16

+9h30+


Le bruit strident et énervant de mon réveil me fit sursauter.D'un geste lent , j'en coupai la sonnerie et me levais.Mon premier cour commençait à 10h , ce qui me laissait largement le temps de me préparer.Attrapant un jeans et un t shirt noir basique qui trainait dans mon armoire , je partis prendre une douche.
Alors que j'entrais progressivement sous l'eau , j'essayais de me remémorer quel était mon 1er cour.
Philosophie.
J'avais toujours eu des bonnes notes dans cette matière , bien que sa ne m'ait jamais tellement passionné.
Je sortis rapidement de la douche et enfilait mes vêtements.

+9h45+


Sa ne me laissait que 15minutes pour prendre un petit déjeuner et me rendre en cours , se serait suffisant.Me rendant dans la cuisine déserte , je me préparai un bon café que j'avalai rapidement avec un croissant.Cherchant mon sac , j'y engouffrai un cahier , une trousse , et une règle , le strict minimum.
Je sortis de la colocation et dévisageait les élèves des autres confréries qui passaient par là.Comme toujours , un masque de pierre me collait au visage , dissuadant les gens à m'adresser la parole lorsqu'ils me croisaient , et surement à s'assoir à côté de moi en cours.
Je pris tout mon temps pour traverser l'académie , et arrivais devant la porte de la salle de philosophie quelques secondes après que la sonnerie ait retentit.Inspirant un grand coup , j'entrai dans la salle quasi déserte , découvrant le professeur de philo qui me semblait jeune.

-Bonjour, me dit il avec un large sourire.

-Bonjour.

Ne prenant pas la peine de sourire , je partis m'assoir sur la 2éme table de la 2éme rangée , et commençant à déballer mes affaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonor B. Badgley

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Cours de Philosophie | Jason M; Eleonor B; Conrad J; Lena Stones.   Mer 2 Juin - 14:30

* Hello San francisco, une nouvelle journée ..... *


Je frappa brutalement sur mon réveil pout qu'il s'arrête. Je devais vraiment en changer, il ne fonctionnait plus du tout. Je me leva, difficilement comme d'habitude. Il était neuf heures, j'avais largement le temps de me préparer. Je me dirigea directement sous la douche pour m'enlever cet air fatigué sur le visage. Un quart d'heure plus tard je sortis de la salle de bains habillée et maquillée. J'alla ensuite dans la cuisine prendre mon cappucino habituelle et un pain au chocolat. Quand j'eu finit de débarasser je regarda ma montre ..... neuf heures trente. Je prépara mon sac pour le cours de philo' puis partis pour le cours. J'étais en avance, le bruit de mes talons retentissait dans le couloir malgrès les nombreux élèves qui marchaient à mes côtés.
Quelques minutes plus tards, je trouvai enfin la salle. La porte ouverte, j'entrai sans frapper. Tout aller bien j'étais en avance de cinq minutes et j'étais la deuxième arrivée. Je dis clairement un bonjour au professeur et à l'élève qui ce trouvaient dans la salle et alla m'installer au premier rang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conrad J. Reed
» Meg : Admin Suprême
avatar

Messages : 213
Date d'inscription : 13/02/2010
Age : 22
Localisation : San Francisco !

Feuille de personnage
Âge: 19 ans
Favorite Song: Underclass Hero - Sum 41
Relations:

MessageSujet: Re: Cours de Philosophie | Jason M; Eleonor B; Conrad J; Lena Stones.   Mer 2 Juin - 16:51

« One, two, three, for,

I won't be caught living in a dead end job
While praying to a government guns and gods...
»


Le bruit d'un objet qui tombe résonnait un instant dans la pièce. Il était neuf heures trente et le cours de philosophie commençait à dix heures tapante. Conrad, dont les yeux étaient encore bouffit par le sommeil poussa un soupir d'exaspération. Il n'avait visiblement pas envie de se lever du lit. Il repoussait tant bien que mal ses couvertures puis mit un pied après l'autre sur le sol froid de sa chambre. Sans prendre son temps, il se dirigea vers la salle de bain pour prendre une douche glacée. Il en sortit cinq minutes plus tard. Conrad fonça vers son armoire et hésita une seconde sur le t-shirt qu'il allait porter; celui aux couleurs de sa fraternité ou un simple ? Il passa une main dans ses cheveux bruns. Le t-shirt de sa fraternité allait très bien, même s'il risquait de se faire emmerdé par le professeur. Tout dépendait de sa personnalité; soit il était con, soit non. Une fois habillé, il se précipitait sur son sac de cours, qu'il balançait d'un geste bref sur son épaule. Il sortit sans faire de bruit de sa chambre et descendit les étages pour arriver dans le salon commun. Il saluait en vitesse les quelques étudiants qui buvaient déjà. Conrad se retrouva en quelques secondes dans la rue, en direction des bâtiments des cours. Il était à présent 9h50 et il lui faudrait bien cinq minutes pour arriver.

Comme prévu, il lui avait fallu cinq minutes pour arriver devant le bâtiment des cours. Il ne lui restait plus beaucoup de temps pour être à l'heure. Se dépêchant pour trouver la salle, il finit par la trouver et entrer à pile 9h59. Il était le troisième à être arrivé et, il reconnut tout de suite Jason. Toute fois, il préférait aller s'asseoir ailleurs. Bien sur, sans oublier de saluer le prof.

- Bonjour.

Sa voix d'une froideur intense résonnait dans la pièce. Il prit place à une table dans le premier rang, contre le mur. Il soupirait, content d'être enfin assit.

- - - - - - - - - - - - - - - - -


'Til that day you came along.
My heart was empty,
Like the soul was missing from a song.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanfrancisco-academy.forumactif.com
Lena Stones

avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 15/02/2010

Feuille de personnage
Âge: 20
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Re: Cours de Philosophie | Jason M; Eleonor B; Conrad J; Lena Stones.   Dim 6 Juin - 19:15

9h02.
Lena se retourna dans son lit pour se retrouver allongée sur le ventre. Elle tendit difficilement son bras droit hors du lit pour couper son réveil. La tête enfouie dans son oreiller, elle eut du mal à se motiver pour sortir de son lit. Elle se redressa finalement et sortit de son lit. Elle avait cours à 10 heures et ne devait donc pas tarder. Elle se traîna jusqu'à la salle de bain - heureusement libre - pour prendre une douche.
9h11.
La jeune fille sortit de la salle de bain enroulée dans une serviette. Elle retourna dans sa chambre et ouvrit son armoire. Elle réfléchit un court instant avant d'attraper un jean slim et un débardeur à fines bretelles, décoleté, rouge. Elle s'habilla et coiffa ses longs cheveux noirs, qu'elle décida de laisser libres. Puis, elle mit des créoles dorées et un collier fait dans le même métal.
9h20.
Elle descendit dans la cuisine de sa fraternité pour prendre un bon petit déjeuner. Lena n'était pas du genre à oublier le repas le plus important de la journée. La cuisine était déserte, la majorité des étudiants étant en cours à cette heure. La jeune brune se prit du pain et un croissant, avec un verre de jus de fruit et un chocolat pas trop chaud.
9h37.
Elle remonta dans sa chambre pour se brosser les dents et se maquiller. Elle choisit un maquillage plutôt léger, la mettant en valeur sans faire "pot de peinture". Enfin, elle enfila des escarpins à talons hauts rouges et attrapa son sac qu'elle jeta sur son épaule.
9h54.
Lena arriva enfin au bâtiment où elle avait cours de philosophie. C'était son premier et elle ne savait pas exactement où se trouvait la salle. Elle mit donc un peu de temps à chercher.
10h01.
Le début du cours venait de sonner lorsque Lena trouva finalement la salle. La porte était encore ouverte. La jeune fille marqua un temps d'arrêt, étonnée, sur le pas de la porte, lorsqu'elle s'aperçut qu'il n'y avait que 3 élèves présents dans la salle. Elle reconnut Conrad et Eleonor mais ne connaisait pas le troisième. Elle sentit les regards tournés vers elle et sourit aux quatres personnes présentes dans la pièce. Elle entra en saluant le prof et alla s'asseoir derrière Eleonor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chace J. Ledger
» Professeur de Philosophie & d'Histoire
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 30/05/2010

Feuille de personnage
Âge: 29ans.
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Re: Cours de Philosophie | Jason M; Eleonor B; Conrad J; Lena Stones.   Sam 12 Juin - 18:59

J'observai en silence les élèves, qui étaient une bonne trentaine, s'installer à leurs places. Ils sortirent leur affaires en silence, me lançant des regards curieux. J'avais eu l'occasion de rencontrer l'ancien professeur d'histoire. Et je plaignais vraiment les élèves d'avoir eu à le supporter. Habituellement je n'avais aucun problèmes avec les gens mais là je devais avouer qu'il était très... spécial. Le genre de personne à qui vous avez envie de donner des baffes. Grinçant, tyrannique, amer, toujours de mauvaise humeur... Et j'en passe. J'avais honte de le penser mais j'étais plutôt rassuré pour les élèves que ce professeur soit partit. Enfin "partit"... Il avait sauter de son immeuble, après que sa femme l'ai quitter. Enfin, oui, il était partit, d'une certaine manière. Il ne restait plus qu'à inventer quelque chose à leurs dire si jamais un curieux me demandait où était leur ancien prof. Je ne pouvais tout de même pas leur dire qu'il avait décider de se donner la mort, même si je n'aimais pas mentir, ce serait salir sa mémoire, il n'aurait surement pas aimer.

    Bonjour à tous. Je me présente, je m'appelle Chace Ledger, et je serais votre professeur de Philosophie jusqu'à la fin de l'année... si tout se passe bien Fis-je avec un petit sourire. Il-y-a t-il des personnes qui ont prit option Histoire ? Quelques mains se levèrent. Bien. Vous aurez donc la chance de m'avoir comme professeur dans cette matière.


J'affichai un large sourire. Balayant la classe du regard, je remarqua que mes élèves avaient l'air plutôt détendu face à moi. Et, étrangement, moi de même. J'expliquai, sans grand détails, le programme de l'année. Qui était à mon goût bien trop chargé. Il ne me posait aucun problèmes à moi, mais je pensais surtout aux élèves. Il y avait beaucoup de dates à retenir, de noms de philosophes, comment allaient-ils réussir à les retenir, en plus des autres matières ? Restait à espérer qu'ils réussiraient quand même leurs examens de fin d'année. Vidant ma tête de toutes ses inquiétudes, je commença mon cour :

    Bien, alors aujourd'hui nous allons aborder le thème de la révolte. J'écrivais le mot au tableau, puis poursuivi : On constate vite dans l'existence que le plus facile est toujours de dire "oui". Cela permet de s'intégrer parfaitement dans la société. Acquiescez à leurs demandes et les autres vous accueilleront volontiers. Pourtant, il survient un moment où ce "oui" qui, justement ici, ouvrait les portes soudain nous les ferme. C'est peut-être cela le passage à l'adolescence : l'instant où l'on apprend à dire à dire "non". Et, il a autant de pouvoir que le "oui". Le "non" est la liberté de penser différemment, d'affirmer son caractère. Il effraie ceux qui disent "oui", ceux qui préfèrent jouer au mouton, ceux qui préfèrent suivre le mouvement, ne pas se différencier des autres.


J'arpentais la classe, observant les élèves qui prenaient des notes, à toute allure. Si bien que certaines copies étaient illisibles. Je n'avais jamais réussis à faire un cours assis derrière mon bureau, j'avais besoin de bouger. De temps en temps, je m'adossais au mur, continuant de parler, ou m'asseyait sur le rebord d'une table, prenant un élève à partie.

    Mais, tout comme le "oui", le "non" a ses limites. Dites "non" à tout et vous vous retrouverez bloqués, isolés, sans plus d'échappatoires. Le passage à l'âge adulte, c'est le moment où l'on a appris à alterner les "oui" et les "non" sans plus acquiescer à tout ou refuser n'importe quoi systématiquement. Il ne s'agit plus de vouloir intégrer la société à tout prix, ou de la rejeter en bloc. Deux critères doivent motiver le choix du "oui" ou du "non" : 1- L'analyse des conséquences futures à moyen et long termes. 2- L'intuition profonde. Distribuer les "oui" et les "non" à bon escient relève plus de l'art que de la science. Ceux qui savent dire "oui" ou "non" à bon escient finissent par gouverner non seulement leur entourage mais, ce qui est le plus important, par se gouverner eux-même.
    Pour résumer, je vous rappellerai ce vieil adage populaire : "
    Il est stupide de ne pas être anarchiste à vingt ans, mais il l'est encore plus de l'être encore passé trente."


Des stylos avides de tout noter grattaient les pages des cahiers. Certains élèves prononçaient en silence la phrase pour bien en mémoriser les syllabes au cas où on la leur demanderait à l'oral du bac.

- - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason M. Brewster
La super Admin ♥
avatar

Messages : 74
Date d'inscription : 20/02/2010

Feuille de personnage
Âge: 19ans
Favorite Song:
Relations:

MessageSujet: Re: Cours de Philosophie | Jason M; Eleonor B; Conrad J; Lena Stones.   Ven 18 Juin - 15:21

Alors que Jason déballait ses affaires , un bonjour froid prononçait par une voix familière lui fit relever la tête.Il aperçu le jeune homme de la dernière fois , Conrad , avec qui il avait lié une étroite amitié pour l'instant instable.Celui ci ne vint pas s'asseoir à côté de Jason qui comprit pourquoi.Gardant les yeux fixés sur la porte , il se demandait combien d'élèves manqués encore à l'appel.Soudain une jeune fille dont le visage était inconnu à Jason entra dans la salle.Elle sourit à tout les élevés , un sourire auquel Jason ne répondit pas , et alla s'asseoir derrière une autre élève déjà présente.
Le cours pouvait commencer.

Bonjour à tous. Je me présente, je m'appelle Chace Ledger, et je serais votre professeur de Philosophie jusqu'à la fin de l'année... si tout se passe bien.Il-y-a t-il des personnes qui ont prit option Histoire ?
Je vis quelques mains se levaient , mais pas la mienne.Moi j'avais pris option art , et l'histoire géo n'avait jamais était mon truc.
Le professeur reprit: Bien. Vous aurez donc la chance de m'avoir comme professeur dans cette matière.

Je manquai de m'endormir pendant son explication du programme de l'année qui me paraissait plus que chargé , mais bon , après tout ce n'est pas à moi de juger de cela.Sortant un stylo , j'attendais patiemment que le prof nous dise quel serait le sujet du jour.Il semblait détendu et à l'aise avec nous , ce qui me mit à l'aise également.

Bien, alors aujourd'hui nous allons aborder le thème de la révolte.On constate vite dans l'existence que le plus facile est toujours de dire "oui". Cela permet de s'intégrer parfaitement dans la société. Acquiescez à leurs demandes et les autres vous accueilleront volontiers. Pourtant, il survient un moment où ce "oui" qui, justement ici, ouvrait les portes soudain nous les ferme. C'est peut-être cela le passage à l'adolescence : l'instant où l'on apprend à dire à dire "non". Et, il a autant de pouvoir que le "oui". Le "non" est la liberté de penser différemment, d'affirmer son caractère. Il effraie ceux qui disent "oui", ceux qui préfèrent jouer au mouton, ceux qui préfèrent suivre le mouvement, ne pas se différencier des autres.

Les mots s'inscrivaient de plus en plus vite sur la feuille tout en restant lisible.Jason se forçait à tout noter dans cette matière car tout lui serait utile pour le bac mais surtout car dans le cas contraire , il s'endormirait d"un bloc.Certes , il avait toujours eu des bonnes notes dans cette matière , mais les cours de philosophie avaient toujours représentés à ses yeux l'ennuie mortel.
Il n'eut même pas le temps de reposer son poignet que déjà le prof reprenait.

Mais, tout comme le "oui", le "non" a ses limites. Dites "non" à tout et vous vous retrouverez bloqués, isolés, sans plus d'échappatoires. Le passage à l'âge adulte, c'est le moment où l'on a appris à alterner les "oui" et les "non" sans plus acquiescer à tout ou refuser n'importe quoi systématiquement. Il ne s'agit plus de vouloir intégrer la société à tout prix, ou de la rejeter en bloc. Deux critères doivent motiver le choix du "oui" ou du "non" : 1- L'analyse des conséquences futures à moyen et long termes. 2- L'intuition profonde. Distribuer les "oui" et les "non" à bon escient relève plus de l'art que de la science. Ceux qui savent dire "oui" ou "non" à bon escient finissent par gouverner non seulement leur entourage mais, ce qui est le plus important, par se gouverner eux-même.
Pour résumer, je vous rappellerai ce vieil adage populaire :
"Il est stupide de ne pas être anarchiste à vingt ans, mais il l'est encore plus de l'être encore passé trente."

Jason prononça la phrase en silence afin de mieux s'en rappeler.Et tournant la tête , il s'aperçut qu'il n'était pas le seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleonor B. Badgley

avatar

Messages : 47
Date d'inscription : 19/05/2010

MessageSujet: Re: Cours de Philosophie | Jason M; Eleonor B; Conrad J; Lena Stones.   Sam 26 Juin - 19:18

Bonjour à tous. Je me présente, je m'appelle Chace Ledger, et je serais votre professeur de Philosophie jusqu'à la fin de l'année... si tout se passe bien

Je souris légèrement. Les profs prennaient toujours le soin de se présenter et je trouvais que ce n'était pas forcément utile enfin bon au moins ce Mr. Ledger avait l'air un peu plus humain que les profs que j'avais eu dans le passé. Il demanda ensuite quels élèves avaient pris option histoire. Je vis quelques mains ce lever. Je n'avais pas pris histoire car même si cela était interressant, je n'arrivais jamais à me concentrer sur le cour et finissais par m'ennuyer. Le profs commenca son cour après nous avoir indiqué le programme de l'année.

Bien, alors aujourd'hui nous allons aborder le thème de la révolte.On constate vite dans l'existence que le plus facile est toujours de dire "oui". Cela permet de s'intégrer parfaitement dans la société. Acquiescez à leurs demandes et les autres vous accueilleront volontiers. Pourtant, il survient un moment où ce "oui" qui, justement ici, ouvrait les portes soudain nous les ferme. C'est peut-être cela le passage à l'adolescence : l'instant où l'on apprend à dire à dire "non". Et, il a autant de pouvoir que le "oui". Le "non" est la liberté de penser différemment, d'affirmer son caractère. Il effraie ceux qui disent "oui", ceux qui préfèrent jouer au mouton, ceux qui préfèrent suivre le mouvement, ne pas se différencier des autres.

Je regardais le professeur avec attention, je trouvais les cours de philosophie passionnant même si ils étaient la plupart du temps étrange. Je regardai les autres élèves un instant, le prof ayant marqué une pause dans son cours et moi ayant terminé d'écrire. La majorité des élèves écrivaient encore. Lena était assise non loin de moi, elle aussi avait terminé d'écrire. Je lui adressai un léger sourire lorsque le prof reprit son cours.

Mais, tout comme le "oui", le "non" a ses limites. Dites "non" à tout et vous vous retrouverez bloqués, isolés, sans plus d'échappatoires. Le passage à l'âge adulte, c'est le moment où l'on a appris à alterner les "oui" et les "non" sans plus acquiescer à tout ou refuser n'importe quoi systématiquement. Il ne s'agit plus de vouloir intégrer la société à tout prix, ou de la rejeter en bloc. Deux critères doivent motiver le choix du "oui" ou du "non" : 1- L'analyse des conséquences futures à moyen et long termes. 2- L'intuition profonde. Distribuer les "oui" et les "non" à bon escient relève plus de l'art que de la science. Ceux qui savent dire "oui" ou "non" à bon escient finissent par gouverner non seulement leur entourage mais, ce qui est le plus important, par se gouverner eux-même.
Pour résumer, je vous rappellerai ce vieil adage populaire : "Il est stupide de ne pas être anarchiste à vingt ans, mais il l'est encore plus de l'être encore passé trente."


En relevant la tête je vis que la plupart des élèves étaient en train de répéter la dernière phrase en silence. Pour moi il m'avait suffit de la noter, je l'étudirais plus tards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours de Philosophie | Jason M; Eleonor B; Conrad J; Lena Stones.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours de Philosophie | Jason M; Eleonor B; Conrad J; Lena Stones.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours de Philosophie [Terminé]
» Philosophie, cours 1 : Epicure.
» Cours d’Existentialisme [Philosophie]
» cours de latin
» Cours informatique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
San Francisco Academy :: + Vos Etudes :: Salles de cours-
Sauter vers: